Kompai Robotics, la robotique brevetée au service des aidants et personnes âgées

Après une décennie de recherche et développement, Kompai Robotics a mis au point le projet Kompaï, un robot d’assistance aux personnes dépendantes de tout âge et aux soignants dans les établissements de santé. 

Il aura fallu 10 ans de R&D. En février 2020, après avoir commercialisé plusieurs solutions robotiques, Vincent Dupourqué met officiellement son nouveau robot « Kompaï » sur le marché. L’ambition de l’entreprise est de proposer une solution robotisée à la technologie unique pour soutenir les personnes âgées et les soignants.

Projet Kompaï : un robot à la technologie brevetée

Tournées d’animation, tournées de surveillance, distractions individuelles et collectives, petite logistique en zone publique sont autant de missions que Kompaï est capable d’accomplir. Le robot peut aussi aider les soignants dans leur tâches quotidiennes. La machine se distingue par son assistance à la mobilité brevetée et possède une durée de vie allant jusqu’à 10 ans.

La décennie de R&D a permis à Kompai Robotics de trouver le moyen de se différencier sur le marché. « Nos concurrents chinois, japonais et américains ont des robots généralistes qu’ils mettent sur le marché à destination des établissements de santé. De notre côté, on a vraiment conçu spécifiquement le robot pour les soignants et personnes dépendantes dans les EPHAD. Ça nous a permis de réfléchir davantage à l’usage, on a un robot moins généraliste mais focalisé sur les aidants et les personnes âgées », détaille l’entrepreneur.

Selon lui, c’est LA principale différence avec les entreprises chinoises, expertes en matière de robotique. « Pour eux, une fonction est égale à un robot. Chez Kompai Robotics, on a un robot et des fonctions qu’on vient ajouter dessus. Notre argument et de dire « investissez dans un robot et ensuite prenez les options dont vous avez besoin ».

En complément du lancement, l’entreprise a mis en place un programme d’accompagnement pour les organismes de santé qui souhaitent commencer à intégrer la robotique dans leurs processus opérationnels.

Un marché à fort potentiel

Selon l’OCDE, il manquera 10 millions de soignants en Europe en 2050. Vincent Dupourqué a pris en compte ce chiffre et la difficulté du métier d’aidant pour choisir le secteur sur lequel se positionner. « C’est déjà un métier difficile et il l’est encore plus depuis le début de la crise sanitaire. L’idée d’introduire des robots pour soutenir les aidants à fait son chemin », ajoute-t-il.

D’ici 3 à 4 ans, Kompai Robotics vise un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros sur un marché de la robotique qui devrait continuer de progresser. « On est sur un marché potentiel d’une dizaine de milliers de robots. Nous voulons être un acteur important du haut de gamme des robots customisés en B2B avec une qualité de service importante et devenir le robot de référence dans l’assistance aux personnes âgées et aux aidants », conclut l’entrepreneur.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil