L’Angélys, maître artisan glacier, mise sur la transmission familiale et l’ouverture au marché BtoC comme leviers de croissance

Le 16 décembre 2020, l’Angélys fabricant de crèmes glacées et de sorbets, a ouvert son capital à Bpifrance et à Unigrains. Deux nouveaux investisseurs qui accompagneront ce maître artisan glacier dans sa dynamique de croissance et dans ses projets à venir, notamment sa transmission familiale et son ouverture récente à une clientèle BtoC.

  • Investissement
  • Agro-Alimentaire
  • Nouvelle-Aquitaine
  • 21 décembre 2020
  • Temps de lecture: 2-3 min

Chaque année à l’approche des fêtes, l’Angélys fait preuve d’innovation en remplissant des bacs de glaces et de sorbets de saveurs fraîches et festives, sans additifs ni conservateurs. Crème glacée au saumon fumée, sorbet aux cassis ou omelette norvégienne, le glacier sait surprendre les papilles de ses consommateurs. Pour en être plus proche, l’artisan se lance dans le développement d’un réseau de boutiques BtoC en propre et en franchise. « Cette future croissance est un nouveau rebond pour l’avenir de l’entreprise et un message fort pour tous nos collaborateurs », nous explique Denis Lavaud, fondateur de l’entreprise.

L’histoire de la boîte 

Créée en 1996, l’entreprise est basée à Fontcouverte au sud Charente-Maritime. Née d’une passion pour les sorbets, les glaces et la finesse des goûts, l’entreprise commence avec une vente de produits au moyen de chariots « à l’ancienne ». Aujourd’hui, la marque compte 40 collaborateurs et 16 000 points de vente référencés auprès des distributeurs nationaux avec un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros. Cette année, la marque est élue saveur de l’année 2020.

Le concept qui cartonne                                                                                                                                                                                 

Diplômé de l’Ecole Nationale de l’Industrie laitière, Denis Lavaud incarne un savoir-faire artisanal français unique. Sa vocation ? Nous permettre à tous de retrouver les saveurs oubliées de notre enfance avec des parfums classiques revisités. L’Angélys a deux spécialités principales : les bacs de crèmes glacées gourmandes et surprenantes et les sorbets de fruits sans allergènes. Toutes sans additifs et sans conservateurs pour un plaisir sain et subtil. Au-delà des gammes classiques, une gamme bio est déjà lancée ainsi qu’une gamme gastronomique s’inspirant des plus grands repas de fêtes.

L’invest’ à la loupe  

Avec l’appui de Bpifrance et d’Unigrains, qui rentrent en capital avec des actions minoritaires, l’Angélys se lance dans l’ouverture de boutiques BtoC en plus de son commercer BtoB pour la restauration et la grande distribution. La première boutique sera ouverte au printemps 2021 sur la région de Royan. « Nous sommes fiers de participer aux côtés de Bpifrance à l’ambitieux programme de croissance en France et à l’export et d’apporter notre expertise sur les tendances de consommation et l’évolution des modèles de distribution. », nous explique Nicolas Mulle, le directeur d’Investissement chez Unigrains.

La vision de l’avenir

Grâce à cette entrée en capital, de Bpifrance et Unigrains, l’Angélys se projette dans une transmission familiale de ce savoir-faire artisanal. Cette opération permet d’intégrer au capital les deux filles du fondateur, Sarah et Angélique, déjà actives au sein de l’entreprise. D’autres cadres de l’entreprise devraient monter au capital dans le but de la pérenniser en région.

L’œil de l’invest’

« Nous sommes fiers d’accompagner Denis Lavaud dans cette nouvelle étape importante pour cette très belle entreprise familiale. », raconte Jérôme Langlade, Directeur d’Investissement Bpifrance. « Nous sommes ravis également de préparer la transmission générationnelle avec l’arrivée d’Angélique et de Sarah au capital. Nous mettrons bien évidemment au service de l’entreprise tous les moyens mis en place par Bpifrance pour accompagner et accélérer son développement ! »