L’entreprise mulhousienne CellProthera reçoit le soutien de Bpifrance pour la phase d’industrialisation du projet CardioStem

Le Comité d’innovation stratégique industrielle de Bpifrance apporte son soutien au projet d’industrialisation thérapeutique de la biotech alsacienne.

CellProthera atteint une nouvelle étape vers la mise sur le marché de sa thérapie cellulaire, capable de régénérer le cœur après un infarctus sévère du myocarde.

Cette aide se traduit par l’octroi d’un financement de 6 millions d’euros accordé au nouveau consortium CardioStem. Ce projet collaboratif rassemble quatre sociétés et un laboratoire de recherche autour du développement thérapeutique conduit par CellProthera.

Le consortium CardioStem présentait toutes les conditions pour prétendre au financement de Bpifrance : quatre acteurs privés et un laboratoire autour d’un chef de file et d’un même projet d'Innovation stratégique industrielle. Six millions d’euros, dont 4,6 millions d’euros pour CellProthera, lui ont été accordés sous forme de subventions et d’avances remboursables.

Marie Zwarg, chargée de projets de la filière Santé et Sciences du vivant de Bpifrance, précise : « Notre engagement pour CardioStem doit contribuer à renforcer CellProthera et ses partenaires. Le dispositif développé par le consortium constitue une véritable innovation de rupture qui pourrait, à terme, révolutionner la cardiologie interventionnelle. Bpifrance est fier de soutenir ces champions de demain. »
Ce soutien significatif s’ajoute aux 8,5 millions de financements publics et privés déjà obtenus par CellProthera en trois années d’activité. Il participe à la phase d’industrialisation du concept thérapeutique de la start-up alsacienne.

CellProthera prévoit la commercialisation de ses premiers équipements (automates et kits individuels) à l’horizon de 2016. Pour l’heure, la start-up s’apprête à démarrer un essai clinique international chez l’homme. Il s'effectuera dans une quinzaine de centres de thérapie cellulaire, desservant chacun deux hôpitaux leaders situés en Europe, au Canada et aux Etats-Unis.

Avec son traitement, CellProthera vise un marché estimé entre 700 millions d’euros et 1,5 milliard d’euros sur l’Europe, les USA et le Japon, à échéance de 5-6 ans. Un million de patients admissibles pourraient en bénéficier sur ces zones géographiques.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

C'est l'été ☀️ Ça ne vous a surement pas échappé, une vague de chaleur s'intensifie sur l'Hexagone.. En tant que di… https://t.co/X1aKWQnk1r