L’industrie française reprend des couleurs

L’industrie française est en mouvement ! En déclin depuis les années 2000, la tendance s’est inversée en 2017 avec des créations nettes d’usines. Un changement qui semble se confirmer cette année.

Quel est le point commun entre le constructeur chinois BYD, le producteur espagnol Garnica, la start-up parisienne Ledger et le fabricant albigeois Mécanuméric ? Ces quatre entreprises - parmi tant d’autres - sont sur le point de lancer de nouvelles usines en France.

Ainsi, à Beauvais, BYD devrait débuter la construction de bus électriques d’ici la fin de l’année. Dans l’Aube, Garnica va investir 80 millions d’euros pour construire une nouvelle usine destinée à la production de contreplaqué. De son côté, Ledger a annoncé la création d’une entité de production de 4 000 mètres carrés dans la banlieue de Vierzon pour fabriquer des mini-coffres-forts à cryptomonnaies. Un investissement de 10 millions d’euros qui entrainera la création d’une centaine d’emplois. Enfin, à Marssac-sur-Tarn, Mécanuméric a investi 13 millions d’euros pour construire une nouvelle usine de 13 000 mètres carrés.

Une tendance à la réindustrialisation

Autant d'exemples positifs pour l’industrie hexagonale qui montrent que la France est de nouveau attrayante. Et cela en dépit du déclin du secteur industriel observé depuis l’an 2000 et jusqu’en 2016. Au cours de cette période, la part de l'industrie est passée de 16 % du PIB à environ 10 %, sur fond de fermetures d’usines et de destructions d’emplois. Une tendance qui s'est inversée en 2017. Selon la société de veille Trendeo, si 100 usines ont fermé l'an dernier, 125 ont vu le jour.

Vers l’industrie 4.0 

Une tendance qui devrait s’accélérer grâce aux nouvelles technologies. La robotisation, le Big Data, l’intelligence artificielle… sont autant d’éléments qui permettent à l’industrie française de se réinventer. Pour l’heure, les projets d’usines du futur sont majoritairement le fait de grands groupes comme Renault, PSA ou encore la SNCF. Mais les ETI et PME pourraient participer plus activement à ce mouvement grâce à l’essor du numérique dans tous les secteurs de l'économie. De quoi porter le blason du « Made in France » au-delà des frontières.

L'Usine extraordinaire vous donne rendez du 22 au 25 novembre au Grand Palais !

Les usines sont aujourd'hui des lieux de production modernes, inspirants et connectés. Venez en découvrir les coulisses ! Au programme : expériences immersives, dialogues avec des techniciens, ingénieurs et chefs d’ateliers, exposition de machines monumentales, conférences... et bien plus encore !

Retrouvez les équipes de Bpifrance mais aussi des entreprises de La French Fab dans l'espace Inventer, à l'entrée du Grand Palais.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil


Une erreur est survenue sur la page.


Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil

RT @NicolasDufourcq: La mobilisation en faveur de l’accompagnement des ETI 🇫🇷 ne faiblit pas ! @Bpifrance @EIB https://t.co/ZI41Sl1AK1