La France, future Deeptech Nation ?

Avec sa recherche de pointe, son écosystème fortement structuré et la confiance des investisseurs, la France a tous les atouts pour devenir une terre de deeptech. Et grâce au Plan Deeptech lancé par Bpifrance, l'Hexagone pourrait même devenir une véritable "Deeptech Nation".

L'excellence française dans les innovations de rupture est aujourd'hui reconnue dans le monde entier. En effet, la recherche fondamentale hexagonale est en pointe dans de nombreux domaines comme les mathématiques, la biologie, la physique, les nouveaux matériaux ou encore les nanotechnologies. L'enjeu aujourd'hui : permettre le développement industriel de ces hautes technologies.

Le développement massif de la recherche française

Afin d'accroître la capacité de la France à transformer les recherches scientifiques de pointe en innovations, de nombreux investissements ont été réalisés : 

  • les incubateurs de recherche publique sont apparus dès fin 1999 avec l'émergence du concours national d'aide à la création d'entreprise (concours i-Lab depuis 2014) avant que d'autres initiatives, tels que les pôles de compétitivité ou les Instituts Carnot, ne suivent.
  • le programme investissement d'avenir PIA1 (2010) qui a permis d'investir 5,5 milliards dans la valorisation de recherches.

Rejointes plus récemment par des acteurs privés (incubateurs, accélérateurs, startups Studios), toutes ces structures - auxquelles s’ajoutent les groupements universitaires et scientifiques - ont accumulé de l’expérience et proposent un accompagnement plus pertinent et organisé pour rendre possible la réalisation de ces projets.

Des investissements aux résultats positifs

Au service d’un enjeu de réindustrialisation, la France a injecté au travers des Investissement d’Avenir et du Grand Plan d’Investissement, plusieurs dizaines de milliards d’euros pour financer une recherche porteuse d’innovations majeures.

Et les résultats sont là ! Le volume de contrats de recherche entre entreprises et laboratoires publics a ainsi été multiplié par 4 sur les 10 dernières années, et la création de startups issues de la recherche a presque doublé. Ainsi, la confiance des investisseurs est plus que jamais présente :

  • ils considèrent la France comme le marché au plus fort potentiel humain dans la deeptech
  • leur confiance dans le développement de la deeptech est similaire à celui observé pour les Etats-Unis et Israël
  • 88 % d’entre eux prévoient une croissance plus forte de la deeptech en France dans les années à venir que dans le reste de l’Europe

La capacité de la France à transformer la connaissance produite dans les laboratoires en innovation et en croissance est ainsi un enjeu majeur de la décennie à venir. Ils conditionneront la capacité de l’Hexagone à se positionner en leader européen de la deeptech, créant ainsi de l’emploi sur tout le territoire.

 

Ces analyses sont extraites de l’étude « Génération Deeptech » de Bpifrance qui a précédé le Plan Deeptech présenté le mercredi 30 janvier. L’objectif ? Démultiplier les actions de soutien à l’innovation de rupture en France et renforcer la compétitivité française dans le domaine.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

[Portrait #1] Abdel Bensidhoum, professeur de technologie à Sarcelles, a utilisé la création d’entreprise pour révé… https://t.co/CslIkXEPs0