La filière glisse file vers le label French Tech

Très présente au Pays basque et dans les Landes, la filière glisse est candidate au fameux label et engage une démarche transfrontalière originale.

  • Expertises
  • Temps de lecture: 1 min
Surf

Avec 140 entreprises dont deux d'envergure mondiale - Quiksilver et Tribord - près de 1 400 emplois directs et 4 000 indirects, plus de 13 000 licenciés en clubs sportifs et 100 000 pratiquants, la filière glisse pèse très lourd économiquement sur les côtes landaise et basque, avec un chiffre d'affaires estimé à plus de 2,5 milliards d'euros. Si bien que l'Agglomération Sud Pays Basque a affiché depuis 2014 ses ambitions : faire de son territoire un centre de référence européen pour la conception de nouveaux produits et services dans les différents secteurs de la nouvelle économie bleue. La stratégie de développement économique, baptisée Ocean Living Lab, est notamment tournée vers les startups avec un incubateur qui verra prochainement le jour à Saint-Jean-de-Luz.

Deux ambitions

logo créé pour la filière glisse du Pays basque et des Landes, candidate au label French Tech Crédit : ASPB

Une seconde phase est désormais enclenchée avec deux projets menés de front. Ocean Living Lab vient d’annoncer sa candidature au label French Tech. Ce dernier est un véritable outil de mobilisation en France et contribue au rayonnement international. Il serait précieux pour les acteurs d'Ocean Living Lab voulant défendre leurs atouts et leur territoire.

Parallèlement, une étape transfrontalière est engagée. Hendaye, la ville frontière basque, a été choisie pour annoncer la création de l'Ocean Living Lab transfrontalier qui réunira, d'Hossegor en France à Zarautz en Espagne, tous les acteurs de l'innovation, de la formation et de la recherche du surf, du nautisme et des sports aquatiques, qu’ils soient industriels, institutionnels ou autres... La construction, originale, plaide pour la collaboration et l’open innovation.