La maison en carton résiste aux tempêtes

On pourrait se croire dans une comptine, mais c’est pourtant une réalité : une maison en carton vient d’être construite à Belle-Île-en-mer. Un concept innovant, mais aussi écologique grâce à la mise au point, par la PME Tera Nova, d’un procédé de construction unique. Le prototype s'est montré parfaitement résistant aux intempéries ! 

90 mètres carrés avec lucarne et corniche

Dans le village de Locmaria, à Belle-Île-en-mer, vient de sortir de terre une habitation qui a tout d’une maison traditionnelle. Bâtie dans le prolongement d’une demeure en pierre sur une surface de 90 mètres carrés, elle provient d’un assemblage de plaques de cellulose alvéolaire enchâssées dans une ossature en bois, avec lucarne en chien assis et corniche. À l’origine de ce projet un peu fou, un homme, Alain Marboeuf, dirigeant de Tera Nova, constructeur de maisons individuelles. « Le bâtiment est un secteur très innovant. De nombreux produits sortent chaque jour, plus écologiques, plus performants… qui nous incitent, nous aussi, dans nos principes constructifs, à innover. C’est au hasard d’une rencontre avec Hubert Lé, qui avait déposé un brevet pour l’Ipac, l'isolant porteur alvéolaire cellulosé, que nous avons eu l’idée de travailler sur un procédé de construction adapté. »

Un isolant thermique et phonique

Le principe est simple, il consiste à tirer parti des alvéoles du carton, dont le format ondulé agit comme un double vitrage. L’air y est retenu prisonnier et devient ainsi un isolant thermique performant. Autre intérêt du format alvéolé, il permet d’isoler phonétiquement jusqu’à 40 décibels. Quant à la résistance, le maillage serré assuré par le système de fibrage des alvéoles et une membrane en polyester recyclé lui assurent de résister aux tempêtes, de ne pas brûler et de supporter l’eau. Le petit plus ? Ces panneaux sont assemblés dans des centres ESAT (établissement et service d'aide par le travail). Aujourd’hui, Tera Nova reçoit de nombreuses commandes : « La réalisation de cette première maison en carton a permis de montrer la validité du concept. Une bonne vitrine pour prouver ses avantages en grandeur réelle ! », conclut Alain Marboeuf, qui souligne avec pragmatisme que le chantier ne produit aucun déchet et ne nécessite pas d’eau.

Un prix très économique (1400 euros du m² pour une maison aménagée), des vertus écologiques, une matière première issue du recyclage, voici, pour Tera Nova, une innovation qui ouvre la porte à de nouveaux marchés !

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil


Une erreur est survenue sur la page.


Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil

Venez découvrir l'@usineextra du 22 au 25/11 au @GrandPalaisRmn : une usine grandeur nature !… https://t.co/PzvbNQpci0

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.