La transformation des grands groupes : organiser sa disruption

Comment faire face aujourd’hui aux nouveaux défis du numérique ou de l’innovation pour un grand groupe ? Simulation de ses capacités internes, création d’un poste de CTO (Chief Transformation Officer), open innovation, acquisition de startups : autant de leviers indispensables pour réussir sa transformation digitale. 


Echo 2 -  La transformation des grands groupes... par Bpifrance Inno Generation

En matière de transformation numérique, Paul-François Fournier, directeur innovation chez Bpifrance, admet que « dans les entreprises de 100 000 personnes, 200 000 personnes, toutes les organisations sont encore à faire ». Les blocages sont encore nombreux : les rigidités organisationnelles, le déficit de compétences numériques, les marges financières ou encore l’implication visible du dirigeant. Mais le changement est en marche.

CTO
Au cœur de ces transformations, se trouve un nouveau métier, « les transformeurs », qui occupent désormais une place centrale dans les grands groupes. « J’ai été positionné au comité exécutif. Le métier que j’occupe est au centre de l’entreprise », témoigne Virginie Fauvel, CTO (Chief Transformation Officer) d’Allianz France. Son champ de compétences est très large : CRM, communication, offre produits, etc.
À la Banque Postale, l’enjeu de la transformation numérique est aussi majeur. Seuls 17 % des Français vont encore dans leur agence pour effectuer des transactions bancaires. La transformation numérique touche le réseau de distribution mais aussi le système d’information. Le chantier est gigantesque. « Il faut des budgets. Nous avons dégagé entre 80 et 120 millions d’euros sur cinq ans. », témoigne Alice Holzman, directrice digital et communication à La Banque Postale.

Big Data

Big Data

« Pour la banque digitale, on part du mobile, de ses usages, on oublie presque notre métier de banquier », assure Alice Holzman. La transformation digitale créé inévitablement des forces de frottement au sein de l’entreprise. « Il faut se faire accepter pour pouvoir transformer la structure. Cela demande de l’écoute et de l’habileté. », explique Virginie Fauvel. A la SNCF, le mouvement est enclenché. « Nous sommes partis de l’utilisateur, de la vraie vie à travers des visites terrains pour rencontrer des techniciens de maintenance, des contrôleurs, des conducteurs qui voyaient le numérique comme une manière d’améliorer leur travail », livre Yves Tyrode, directeur du digital à la SNCF. En Île-de-France, la SNCF a installé sur 200 rames de trains de capteurs qui génèrent de la data en temps réel. « Cela nous permet de faire de la maintenance prédictive et de réparer des éléments qui vont casser », poursuit Yves Thyrode. A la clé, une réduction des coûts de maintenance.

Nouveaux modèles économiques

transformation numérique

Chez Nokia France, la digitalisation est permanente. « Nous avons décidé de générer du temps pour cette transformation en supprimant les mails ou les réunions. Nous nous appuyons sur les compétences internes pour la digitalisation », explique Marc Rouanne, CIO (Chief Innovation Officer) de Nokia. Tous les grands groupes anticipent une disruption de leur modèle économique à l’aune de l’explosion du numérique. « L’assurance va connaître des bouleversements de son modèle économique. Comment assurer une voiture qui est partagée ? Comment assurer une voiture sans conducteur ? Les objets connectés et la data vont permettre de mieux prévoir les accidents », analyse Virginie Fauvel. Pour assurer cette transformation, certains groupes investissent dans des startups, d’autres nouent des partenariats. « Nous prenons des prises participations minoritaires dans des startups pour intégrer le board et les orienter vers ce dont nous avons besoin », explique Yves Tyrode. « D’ores et déjà, l’impact du numérique dans le PIB (5,1 points) est supérieur à celui de l’agriculture », tranche Eric Hazan, directeur associé senior chez McKinsey, qui conseille les grandes entreprises sur leurs orientations stratégiques.

Les intervenants : 

Paul-François Fournier, directeur innovation Bpifrance. 
Yves Vilagines, chef de service Les Echos
Eric Hazan, directeur associé senior McKinsey
Virginie Fauvel, CTO (Chief Transformation Officer) Allianz France 
Thibault Viort, CDO (Chief Disruption Officer) Wipolo (Groupe Accor)
Alice Holzman, directrice du digital et de la communication La Banque Postale
Marc Rouanne, CIO (Chief Innovation Officer) Nokia 
Yves Tyrode, directeur du digital SNCF

Le numérique déroutant

Intégrer la transformation numérique dans sa stratégie est le facteur clé pour la croissance des entreprises ! Découvrez l'étude de Bpifrance Le Lab, sur l'impact du digital sur les PME : "Le numérique déroutant"

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

L'objectif du #VTE ? Réunir deux univers qui ont deux besoins différents : Les #PME et #ETI ayant des difficultés à… https://t.co/KlS5SQoSps