La transition digitale des PME : un défi pour l’avenir

Les entreprises françaises sont en retard par rapport à la moyenne européenne en matière de digitalisation. Or, c’est un enjeu de compétitivité nationale. C’est pour cette raison que Bpifrance soutient la mise en œuvre d’un grand plan de digitalisation des PME.

  • Portraits
  • Temps de lecture: 1 min

Le digital bouleverse les règles du jeu économique : réduction des barrières à l’entrée, repositionnement du consommateur au cœur de processus de création et de production, transformation des chaînes de valeur traditionnelles… Les entreprises qui l’ont compris creusent l’écart : les structures fortement numérisées ont une croissance de leur chiffre d’affaires 6 fois plus élevée que celles qui sont en retard (Roland Berger, 2014), et sont 25% plus profitables que les autres entreprises de leur secteur (Cap Gemini, 2012).

Le digital constitue donc un puissant levier de différenciation et de compétitivité. Mais les entreprises françaises sont en retard en matière de digitalisation : elles se font progressivement distancer par leurs concurrentes européennes et internationales. Il est urgent de réagir pour ne pas se laisser emporter par la vague du numérique, et rejoindre le peloton de tête.

Définir, puis mettre en œuvre votre stratégie

Le premier enjeu se situe au niveau de l’élaboration de sa stratégie digitale. Rien ne sert d’investir dans les technologies les plus innovantes si l’on n’a pas de ligne directrice pour guider les actions à mener. Le digital n’est qu’un outil ; il vient répondre à une problématique business bien identifiée : des coûts trop élevés, une gestion des stocks non optimale, une baisse tendancielle de la satisfaction clients…