Labaronne Citaf puise son développement à l’international

Le fabricant de citernes souples renforce ses parts de marché à l’international, notamment en innovant pour le secteur agricole.

  • Bang
  • Temps de lecture: 1 min

Fabricant de citernes souples pour les marchés industriels, la protection civile, les armées, les organisations humanitaires internationales, mais aussi les acteurs de l’environnement et du BTP ou encore l’agriculture, Labaronne Citaf a réalisé l’année dernière 4 millions d’euros à l’export sur un total de 9 millions de chiffre d’affaires. Une part appelée à progresser. « Nos nouveaux locaux, inaugurés en 2012, nous ont permis d’installer des machines plus performantes. C’est pourquoi nous pouvons désormais nous positionner sur des appels d’offres urgents, notamment à l’export, et être plus compétitifs que des produits de série », fait valoir Benoit Balandras, directeur général de l’entreprise basée à Pont-Evêque en Isère.

L’agriculture prend du poids

Et s’il est un domaine où ces investissements devraient permettre de gagner de nouveaux marchés, c’est celui de l’agriculture, plus spécialement pour le méthanisation. « Nous élargissons notre offre vers des citernes spéciales permettant de stocker jusqu’à 10 000 mètres cubes de boues avec des taux importants de matières sèches », explique Benoit Balandras. Pour développer ces nouveaux produits, Labaronne Citaf s’est rapprochée d’une société néerlandaise. Les deux associés ont ainsi conclu un accord d’échange de savoir-faire et un partenariat commercial. « Nous les connaissons depuis longtemps et ils ont une expertise reconnue sur ce type de produits, donc nous avons décidé de travailler ensemble », justifie le DG. Les perspectives sont importantes compte tenu de la montée en puissance de la méthanisation. Déjà, l’an dernier la vente de citernes pour la méthanisation a généré plus d’un million d’euros de chiffre d’affaires. Elle devrait, cette année, permettre à la société iséroise de franchir le cap des 50% de ventes à l’international.