Le fonds Large Venture voit encore plus grand

Cinq ans après son lancement, les activités du fonds destiné à soutenir les sociétés à fort potentiel de croissance et nécessitant des montants élevés de capitaux ont permis de passer un premier cap. Pas question, cependant, de s'arrêter en si bon chemin. Le but est de contribuer à doubler le nombre de licornes françaises à horizon 2023.

  • Innovation
  • Investissement
  • Bpifrance
  • Nationale
  • 02 octobre 2018
  • Temps de lecture: 2 min

« A l'époque, le sujet était la 'vallée de la mort' », se souvient Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance. Et c'est pour épauler les startups en forte accélération pendant cette période délicate au cours de laquelle le financement additionnel se fait rare, une fois la première injection de capitaux faite mais avant que les produits ne génèrent des revenus, que Bpifrance a décidé d'agir. En y mettant les moyens, puisque le fonds, lancé en 2013 et baptisé Large Venture, a été initialement doté de 600 millions d'euros. Le but ? Donner le signal aux entrepreneurs français qu’il existait des moyens en France pour accompagner les entreprises Tech à fort potentiel, quel que soit leur domaine, pour lever plus de 20 millions d'euros.

Ces gros tours de table ont beaucoup progressé sur la période. Alors qu'en 2013, quatre sociétés seulement avaient réalisé des levées supérieures à 20 millions d'euros, ce sont plus de 30 sociétés qui ont réussi à le faire sur les neuf premiers mois de l'année 2018, pour un total de 1,4 milliard d'euros. En outre, le nombre de levées de fonds supérieures à 40 millions d'euros a plus que triplé entre 2016 et 2018. Autant dire que l'action de Bpifrance a stimulé d'autres capital-risqueurs à agir  via ses équipes de Fonds de Fonds. Et c'était bien le but. « Nous avons créé le désir sur la Place », se réjouit à cet égard Nicolas Dufourcq, pour s'empresser d'ajouter : « Nous ne sommes pas encore arrivés à nos fins ».

Créer un écosystème

Deja 5 ans et beaucoup de succes pour le fonds Large Venture, bravo a Maylis et toute l'equipe ! @Bpifrance#Growthpic.twitter.com/fRvPHHzr4G

— Nicolas Dufourcq (@NicolasDufourcq) 26 septembre 2018

L'objectif, en effet, est d'inciter les venture managers à lever des fonds de taille plus importante pour avoir les moyens d’accompagner les ambitions des entrepreneurs. « Il faut encore cinq à six fonds de plus d'un milliard d'euros » pour réellement créer un écosystème vigoureux, précise Nicolas Dufourcq. Si Large Venture affiche aujourd'hui un portefeuille équilibré de 32 sociétés (sur les 37 investissements réalisés, comprenant des cessions), cela ne va pas s'arrêter là. De 600 millions d'euros, la taille du fonds a été portée en 2017 à 1 milliard d'euros. Compte tenu des montants déjà investis (600 M€) et des cessions réalisées, sa capacité d'investissement est aujourd’hui de 500 millions d'euros. « Du capital patient et structurant », comme l'a souligné Maïlys Ferrère, Directrice du Fonds Large Venture.