Le fonds Patient Autonome : pour qui, pour quoi ?

Le Fonds Patient Autonome, récemment lancé par Bpifrance, qui accompagne financièrement les startups de la santé connectée, vient de réaliser son 1er investissement dans l'entreprise Invivox. L’occasion d’en savoir plus avec Chahra Louafi, la directrice de ce fonds.

Pourquoi avoir créé ce nouveau fonds ?

Entre l’allongement de la durée de vie et l’impact de la pollution environnementale sur notre santé, le nombre de personnes atteintes par des maladies chroniques est en très forte croissance, tout comme les coûts de santé associés !
Or, le nombre de médecins susceptibles de soigner ces patients n’augmente pas à la même vitesse, notamment compte tenu du délai nécessaire pour les former.
C’est pourquoi nous avons besoin de solutions innovantes pour aider à la fois les patients, à devenir acteurs de leur parcours de soin et donc plus autonomes dans la gestion de leur maladie, et les médecins à être plus efficaces dans leur processus de décision.

L’idée d’un fonds catalyseur du financement en capital de ces innovations est apparue évidente.

Quel est son objectif ?

Lancé en décembre 2017, le fonds Patient Autonome de Bpifrance s’intéresse aux nouveaux usages à forte valeur médicale qui vont révolutionner la médecine :

  • le diagnostic (Intelligence Artificielle, deep/machine Learning),
  • le monitoring de la maladie en temps réel,
  • la prise en charge du patient (consultation et suivi à distance),
  • l’efficacité de son parcours de soin,
  • ...

Sa mission : détecter de nouveaux usages et accompagner leur lancement rapide et pérenne sur leur marché, après un travail de structuration efficace.

Pourquoi s’associer avec la CNAM ?

La CNAM (Caisse Nationale de l’Assurance Maladie) a un rôle clé sur le marché de la santé puisqu’elle autorise le remboursement d’une innovation technologique, et va donc permettre l’accélération de son adoption sur un marché à conquérir. Elle a également une connaissance très fine des besoins, au vu des maladies impactant durablement les dépenses de santé. Le fonds Patient Autonome s’appuie donc sur ce partenariat original pour valider les besoins du marché et accompagner la construction du modèle d’affaires des nouveaux usages.

Combien et quel type d’entreprises sont visés par ce fonds ?

Doté de 50 millions d’euros, ce fonds vise à identifier et développer les startups françaises les plus prometteuses de la santé connectée. Une dizaine d’entreprises de ce secteur, au stade de l’amorçage, seront concernées.

Le Fonds vient d’investir dans Invivox ? Vous pouvez nous en dire plus ?

Pour le premier investissement du fonds Patient Autonome, nous avions à coeur de cibler le thème de la formation des médecins. Ce sont les premiers acteurs concernés par la révolution numérique de la santé. La startup bordelaise Invivox compte plus de 1 400 formateurs dans 12 spécialités médicales et a noué des partenariats en France et à l’étranger. Parce qu’un médecin bien formé, c’est la garantie de patients mieux soignés avec un éventail complet des traitements possibles.


Les critères de sélection des entreprises
Le fonds sélectionnera des solutions qui :

  • auront un impact positif direct sur les dépenses de santé (baisse des dépenses),
  • amélioreront fortement l’efficacité des soins (diagnostic et suivi en temps réel du développement de la maladie, traitement au bon moment, formation des médecins pour accroître leur adhésion aux innovations de rupture…,
  • changeront la prise en charge médicale.

Dans tous les cas, l’atteinte d’une autonomie du patient sera la brique finale de la chaîne de valeur dans le domaine de la santé connectée.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil


Une erreur est survenue sur la page.


Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil

30 PME intègrent la première promotion de l’Accélérateur Chimie ! Ces PME vont suivre, durant 18 mois, un programme… https://t.co/Z99UocIyrv

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.