Le projet Carat : le développement de la médecine nucléaire pour combattre le cancer

Le projet de R&D Carat, financé par Bpifrance, à pour objectif de développer une filière française de production de plomb-212, pour traiter des cancers contre lesquels l’arsenal thérapeutique est aujourd’hui limité.

  • Expertises
  • Temps de lecture: 1 min

Développer des thérapies innovantes

Porté par Areva Med, le projet Carat (Consortium pour des Applications en Radio Alpha Thérapie) regroupe les PME Eveon et Triskem International ainsi que le CHU de Limoges, le laboratoire CRIBL de l’Université de Limoges et Subatech. Labellisé par les pôles de compétitivité Lyonbiopôle et Atlanpole Biothérapies, il fédère des compétences complémentaires pour industrialiser la production de plomb-212, un isotope radioactif rare, et créer de nouveaux traitements de radio-immunothérapie au plomb-212 pour combattre le cancer. Ces traitements ciblent et détruisent les cellules cancéreuses tout en limitant la toxicité pour les cellules saines.

Programme investissement d’avenir

Investissements d'avenir

Pour le compte de l’État, Bpifrance gère une enveloppe de 550 millions d’euros destinée au cofinancement de projets de recherche et développement structurants pour la compétitivité (PSPC) dans le cadre de l’action « Financement des entreprises innovantes, renforcement des pôles de compétitivité » des Investissements d’avenir. Cette action vise à soutenir des projets de R&D structurants, sources de retombées économiques et technologiques directes sous forme de nouveaux produits, services et technologies, et de retombées indirectes en termes de structuration durable de filières