Les Ateliers du Haut Forez mettent le cap à l’international

Des fourches et cadres à vélo au mobilier médical, les Ateliers du Haut Forez ont su se réinventer pour mieux s’adapter aux évolutions des marchés. Aujourd’hui, l’entreprise mise sur l’export pour étendre son influence et ses activités.

C’est en 1947 que les Ateliers du Haut Forez voient le jour, à Saint-­Bonnet-le-Château (Loire), à l’ouest de Saint-Étienne, ancienne capitale du cycle. L’entreprise fabrique alors des fourches et des cadres à vélo. Mais quelques années plus tard, le marché ralentit : il est temps de se réinventer. AHF change de cap pour produire des armatures de chaises métalliques, avant de se concentrer sur la construction de lits métallisés.

Un développement international

"L’export est un axe majeur de notre développement"

Lorsqu’il reprend la société en 2008, Sylvain Pafundi décide de donner une nouvelle dimension aux Ateliers du Haut-Forez en s’implantant sur de nouveaux marchés. La société est, à cette date, uniquement présente au ­Maghreb. Aujourd’hui, l’entreprise compte 17 représentations commerciales ouvertes et 12 à venir.

« Modernisation de l’outil de production, avec installation de plusieurs robots, restructuration de la gamme, certifications, déploiement d’une force commerciale… Il a fallu fournir beaucoup d’efforts avant de participer à notre premier salon à l’étranger », explique le dirigeant. Des efforts récompensés : avec le soutien de Bpifrance, la société a depuis décroché de nombreux contrats à l'international. Elle y réalise un quart de ses 9 millions d’euros de chiffre d’affaires, et ne compte pas s’arrêter là : « à terme ce sera la moitié ».

AHF est membre du réseau Bpifrance Excellence.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil


Une erreur est survenue sur la page.


Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil

30 PME intègrent la première promotion de l’Accélérateur Chimie ! Ces PME vont suivre, durant 18 mois, un programme… https://t.co/Z99UocIyrv

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.