Les ETI tirent l’économie française

Selon une récente étude de l’Insee, la majorité de la valeur ajoutée est générée par 3 000 entreprises en France. Et les ETI sont largement représentées dans ce club.

  • Etudes
  • Temps de lecture: 1 min
ETI françaises

La contribution économique des entreprises provient majoritairement de 3 000 structures qui sont « au cœur de l’économie française », d’après l’Insee.
Au cours de l’année 2013 (dernière date disponible), ces 3 000 entités ont généré 509 milliards d’euros de valeur ajoutée, soit 52 % de la richesse créée et près d’un quart du PIB français dans les secteurs principalement marchands (hors agriculture et services financiers) qui comptent au total 3,3 millions d’entreprises.

Par ailleurs, ces 3 000 entreprises réalisent 70 % des investissements, 83 % des exportations du pays et 58 % de l’excédent brut d’exploitation, tout en employant 5,1 millions de salariés en équivalent temps plein, ce qui représente près de 20 % de l’emploi total en France.

L’industrie reste un moteur de l’économie

Avec 2 040 ETI, cette catégorie est la plus représentée dans les 3 000 entreprises « au cœur de l’économie française », puisque les grandes entreprises ne sont qu'au nombre de 240, tandis que 590 sont des PME et 140 des micro-entreprises. Dans ce club de 3 000 entreprises, 1 140 évoluent dans l’industrie. Ces dernières concentrent environ 40 % des effectifs salariés, de la valeur ajoutée, de l’investissement et de l’excédent brut d’exploitation. Enfin, les entreprises industrielles génèrent 69 % des exportations du club des 3 000 et 57 % des exportations des 3,3 millions d’entreprises implantées en France.