A l’occasion du SIAL 2018, le rendez-vous mondial de l’innovation alimentaire, consacré aux grandes tendances de l’alimentaire, nous vous proposons de retrouver en vidéo, le point de vue d’entrepreneurs et d’experts sur les algues. Ces derniers ont échangé sur le potentiel du  marché et des innovations de ce secteur, lors de la 4e édition de Bpifrance Inno Génération.

Les algues : protéines de demain

Que trouverons-nous dans nos assiettes demain… sûrement des algues sous toutes les formes :  boissons, sauces, salades, compléments alimentaires.  En effet, les algues sont une formidable source de protéines qui semble aujourd’hui indispensable pour nourrir près de 10 milliards d’habitants qu’abritera la Terre à l’horizon 2050. Les macro et micro algues sont de véritables alternatives pour la nutrition et la santé des humains mais aussi des animaux.

 

Des enjeux énormes requérant une production industrielle

  • « Les potentialités sont claires pour tous. Pour répondre aux enjeux du marché de l'alimentation animale, il faut pouvoir produire en grands volumes. Chez Inalve, nous avons transformé la façon de produire des micro-algues (ne plus les faire en suspension dans l'eau),  aujourd'hui c'est sous la forme de biofilm, une technique qui a tout changé : moins de quantité de l’eau pour faire pousser les micro algues, une augmentation de la productivité à l'hectare et l'obtention d'une biomasse plus concentrée qui peut rentrer dans des processus industriels rapidement »  Christophe Vasseur (Inalve).
  • L’algue, c’est un gros capteur de CO2… La réintroduire dans la nutrition bovine, c’est aussi un moyen de réduire les émissions de méthane"Hervé Balusson, Pdg d'Olmix Group. 

De nouveaux produits et des aliments santé

  • "Notre métier est de valoriser les algues dans des aliments du quotidien comme les boissons ou des sauces. Nous avons ainsi lancé sur le marché une mayonnaise  sans œufs, qui utilise le potentiel nutritionnel de la chlorelle".  Gaetan Gohin, cofondateur d’Algama.
  • "Métabolium développe des compléments alimentaires naturels, dont certains à base de micro-algues, pour faire face aux carences nutritionnelles (manque de sélénium par ex)". Khadidja Romari, Dga de Metabolium.
  • "Notre centre R&D travaille sur des techniques de microencapsulation de certains actifs de plante et des composés qui soient 100% à bases d'algues sont effectivement envisageables". Franck Hennequart, directeur R&D (Algaia)

Des effets santé pour l'alimentation animale

  • "Le succès d’Olmix est d’avoir su il y a 20 ans, percevoir le marché de l'alimentation non médicalisée des animaux d'élevage", Hervé Balusson, Pdg d'Olmix Group, pionnier dans le développement de solutions algo-sourcées. "Aujourd’hui, on sait "faire" du cochon, du boeuf, du poulet, sans médicament avec l'aide des algues (et on obtient aussi une viande plus tendre). 
  • "Nous avons un programme en commun avec Olmix sur la protection de la sphère digestive animale avec des composés d’origine algale". Jean-Paul Cadoret, directeur délégué de Greensea

Sont intervenus lors de cet atelier : Sandrine Dereux (Pôle de compétitivité Industries & Agro-Ressources (IAR)), Ariane Voyatzakis (Bpifrance), Christophe Vasseur (Inalve), Jean-Paul Cadoret (Greensea), Hervé Balusson (Olmix Group), Gaëtan Gohin (Algama), Franck Hennequart (Algaia), Khadidja Romari (Metabolium).

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil


Une erreur est survenue sur la page.


Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil

RT @Paris_Basket: Viser la Lune, ça ne nous a jamais fait peur! Cette année le Paris Basketball s’engage aux côtés des collaborateurs de Bp…