Les cinq étapes d’un recrutement réussi

Méthode et rigueur sont les ingrédients indispensables pour faire le bon choix lors d’une embauche. Découvrez les 5 étapes à suivre pour un recrutement réussi. 

Les 5 étapes d'un recrutement réussi

1. En parler

La première démarche à entreprendre à l’aube d’un recrutement est de le faire savoir ! D’abord en en parlant autour de soi, car recevoir un candidat recommandé par son entourage permet d’obtenir des informations fiables sur cette personne. Ensuite, par la voie plus classique des annonces. Pour les postes spécifiques, les canaux spécialisés sont les plus efficaces. En revanche, les emplois les plus classiques (secrétariat, comptabilité…) trouvent souvent preneurs via des sites plus grand public ou Pôle emploi. Enfin, ceux qui recherchent un profil très pointu auront recours aux chasseurs de tête. Dans tous les cas, il convient d’être précis dans la rédaction de l’annonce. « Il faut faire attention de décrire ce poste avec objectivité sans trahir la réalité du poste », prévient Véronique Rivalier, consultante, coach et dirigeante du cabinet Profil RH.

2. Trier

Revers de la médaille si l’on peut dire, les candidats sont souvent nombreux. Il convient donc de définir une grille qui permettra de réaliser un premier tri simplement en lisant les CV. « Il faut lister les cinq ou six critères que l’on juge fondamentaux et trier les CV en fonction de ces choix », explique la dirigeante de Profil RH.

3. Vérifier

Si l’on exige des références, mieux vaut les vérifier avec méthode. Autrement dit, quiconque avance des références et/ou des recommandations devra les justifier. « Qu’il s’agisse de certificats de travail, de fiches de paie ou de courriers, il faut toujours exiger des originaux ainsi que les adresses email et/ou le téléphone de la personne qui le recommande », affirme la consultante.

4. Préparer

Comme tout acte de gestion, un entretien d’embauche se prépare en amont en lisant attentivement les informations fournies par les candidats, pour être en mesure de demander des précisions. « Un entretien sert avant tout à vérifier des compétences comportementales, précise Véronique Rivalier, mais il doit aussi permettre de compléter les informations données par le CV et la lettre de motivation », ajoute t-elle. Durant l’entretien, il est de bon aloi de créer un climat favorable à la confidence…« Il faut créer une bonne relation avec les candidats pour qu’ils se dévoilent. Quant au recruteur, il lui revient d’apprécier les réponses du candidat avec le plus d’objectivité possible », note la consultante. De fait, le recruteur ne doit pas monopoliser la parole, mais au contraire laisser le candidat s’exprimer. Rappeler les qualités et les compétences que l’on recherche suffit à ouvrir les discussions. Ensuite, c’est au candidat de se situer par rapport à ces exigences et éventuellement de demander des précisions. A l’issue de ce premier entretien, le deuxième permet de rentrer dans les détails du poste et donc de voir comment les candidats se projettent dans leur emploi potentiel.

5. Intégrer

L’intégration est bien souvent l’étape oubliée et pourtant, elle fait partie intégrante d’un processus de recrutement ! « Il faut prendre le temps de faire un point avec le nouvel embauché au bout de six à sept jours de travail. Pas pour s’arrêter sur des éléments techniques relatifs au contenu du poste, mais pour se dire si ce que l’on attendait du poste, et de l’ambiance de travail est conforme à la réalité », insiste Véronique Rivalier. Ainsi, pas de temps perdu : chacun saura s’il a envie de poursuivre son chemin professionnel avec l’autre.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

C'est l'été ☀️ Ça ne vous a surement pas échappé, une vague de chaleur s'intensifie sur l'Hexagone.. En tant que di… https://t.co/X1aKWQnk1r