De plus en plus d’installations d'énergies renouvelables se déploient pour favoriser la transition écologique et énergétique en France. Zoom sur 3 projets qui illustrent cette tendance. 

En 2020, les énergies renouvelables (EnR) sont devenues la première source d’électricité en Europe. Selon une étude réalisée par Agora Energiewende et Ember, elles ont généré 38 % de l'électricité produite dans l'Union européenne contre 37 % pour les énergies fossiles. Afin d’accompagner cette tendance, Bpifrance ambitionne, dans le cadre de son plan Climat, de doubler ses financements dédiés aux EnR d’ici 2024. Pour concrétiser cet engagement, zoom sur 3 projets récemment financés par Bpifrance et ses partenaires.

Urbasolar va construire 40 nouvelles centrales solaires

Un acteur majeur la production d’EnR en France. Depuis sa création en 2006, Urbasolar s’est imposé comme l’un des spécialistes français du solaire photovoltaïque. L’entreprise montpelliéraine vient d’obtenir - auprès de Bpifrance, la Caisse d’Epargne CEPAC et la Banque Postale -, un financement bancaire de 246 millions d’euros pour la construction de 40 nouvelles centrales solaires. Qu’elles soient au sol, en toiture, en ombrière ou encore flottantes, ces futures centrales permettront de produire près de 310 GWh d’électricité verte, soit l’équivalant de la consommation annuelle de 66 000 foyers.
 « Cette opération illustre parfaitement les ambitions de notre Plan Climat qui prévoit le déploiement de 40 milliards d’euros d’ici 2024, conjointement avec la Banque des Territoires, pour amplifier notre action en faveur de la transformation des entreprises vers des technologies de la transition environnementale et écologique, créatrice de valeurs et d’emploi. », a affirmé Nadine Faedo, directrice régionale de Bpifrance Montpellier dans un communiqué daté du 26 janvier 2021.

Photosol refinance son portefeuille de centrales photovoltaïques

L’énergie solaire à la cote. Après Urbasolar, c’est au tour de Photosol d’annoncer l’obtention d’un financement de 160 millions d’euros auprès de la Banque Postale, de Bpifrance, et de la Caisse d’Epargne CEPAC. Fondée en 2008, l’entreprise est aujourd’hui le premier producteur indépendant d’énergie solaire photovoltaïque de France. Spécialisée dans le développement, l’acquisition, le financement, la construction et l’exploitation de centrales au sol et en ombrières de parking, son portefeuille est constitué de centrales en exploitation et en cours de construction de plus de 400 MWc et de plus de 1 GWc en cours de développement.
Grâce à cette opération, Photosol préserve son indépendance et refinance une partie de son portefeuille de centrales photovoltaïques en exploitation, totalisant une capacité de 169 MWc en France. « Nous sommes fiers de participer, aux côtés de nos partenaires, à cette opération d’envergure qui permettra à Photosol de poursuivre son plan de développement et d’affirmer son rôle majeur dans la production d’énergies renouvelables en France », explique Jean-François Ponzio, délégué financement garantie Bpifrance, dans un communiqué daté du 28 janvier 2021.

Un nouveau pas pour l’éolien en Nouvelle-Aquitaine avec Sergies

Agir localement pour préserver la planète, c’est l’ambition de Sergies. Créée en 2001, l’entreprise du groupe Sorégies est le premier producteur public d’énergies renouvelables en Nouvelle-Aquitaine. A son actif, on compte déjà 13 parcs éoliens, 400 000 m² de panneaux photovoltaïques et des participations dans 3 unités de méthanisation agricoles.
Fin 2022, elle pourra également compter sur 4 nouvelles éoliennes qui entreront en service dans le parc de la Croix de la Mérotte, dans le département de la Vienne. Celles-ci pourront produire jusqu’a 27 GWh par an, soit l’équivalent de la consommation électrique de 13 000 habitants. « Ce projet est une marche de plus vers notre objectif de 800 GWh d’énergies renouvelables à l’horizon 2035 », a expliqué Emmanuel Julien, président du directoire de Sergies dans un communiqué daté du 29 janvier 2021.
Pour concrétiser ce projet financé par Bpifrance, Sergies, propriétaire du parc de la Croix de la Mérotte, vient de céder 30 % de ses parts à la Banque des Territoires et 19 % à Terra Énergies, un fonds régional d’investissement dans les projets d’énergies renouvelables.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil