Créée en 2011, cette jeune entreprise conçoit, fabrique et commercialise des percussions mélodiques en métal tels que des handpans, steelpans...  Cédric Aimé, son co-fondateur,  revient sur l'histoire de Metal Sounds qui exporte aujourd'hui ses instruments de musique made in France dans le monde entier ! 

Cédric Aimé

Est-ce le son du succès ? Metal Sounds, la petite entreprise de Cédric Aimé installée dans la banlieue toulousaine, exécute en tout cas parfaitement sa partition. Ce musicien amateur a commencé dans le commerce, en ouvrant à Toulouse un magasin – Djoliba – spécialisé dans les percussions. Il propose notamment un nouvel instrument inventé à l’aube des années 2000 par deux Suisses : une sphère en métal qui produit de douces notes mélodiques et qui va bientôt s’imposer sous le nom de « handpan ». Au milieu de la décennie, le fabricant helvète ne pouvant plus fournir, Cédric Aimé se lance dans la production d’un handpan made in France. Après deux années de recherche, naît le « spacedrum », un modèle en acier inoxydable unique par sa gamme chromatique très large. Les premières ventes sont encourageantes et en 2011, Cédric Aimé fonde avec deux associés Metal Sounds. Puis le trio devient quartet et élargit son offre, avec le petit frère du spacedrum, le « zenko ».

Metal Sounds en chiffres

L’entreprise compte dix personnes aujourd’hui et vend trois versions du spacedrum et 1 500 exemplaires du zenko.

"Nous avons des clients dans une quarantaine de pays" Cédric Aimé

Elle réalise un chiffre d’affaires de 860 000 €, dont 70 % est réalisé à l’exportation. « Nous avons des clients dans une quarantaine de pays, assure Cédric Aimé. Et nous espérons bien pénétrer demain les marchés américains et chinois. » Pour ce faire, et avec le soutien financier de Bpifrance, Metal Sounds travaille à revoir son processus de fabrication, tout à la main, dans ses deux ateliers de l’Hérault. « On devrait diminuer notre temps de fabrication de 30 % et pouvoir ainsi satisfaire la demande de professionnels. Cela nous permettra de tripler notre activité dans les trois ans », parie Cédric Aimé, qui aime à définir son entreprise comme « une start-up des métiers d’art du XXIe siècle ».

crédit photo handpan :© Valentin Campagnie

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil


Une erreur est survenue sur la page.


Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil

30 PME intègrent la première promotion de l’Accélérateur Chimie ! Ces PME vont suivre, durant 18 mois, un programme… https://t.co/Z99UocIyrv

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.