Les perspectives d’embauche et d’investissement s’améliorent pour les PME

Si le deuxième confinement a ralenti la reprise, l’enquête semestrielle de conjoncture des PME de Bpifrance Le Lab laisse entendre que celle-ci n’est pas remise en cause grâce au rôle d’amortisseur des mesures de soutien public.

Les PME tiennent le cap. C’est le principal message que l’on peut retenir de la dernière enquête de conjoncture de Bpifrance Le Lab, porté par Philippe Mutricy, Directeur des études de Bpifrance. « La part des entreprises déclarant faire face à des difficultés insurmontables n’est que de 3 % et plus de la moitié des PME jugent leur trésorerie suffisante pour faire face à la crise. Pour 2021, les perspectives d’embauche et d’investissement se redressent, signe que les PME gardent le cap », affirme-t-il dans un communiqué.

53 % des entreprises ont accéléré ou maintenu leur stratégie de transformation numérique

Si les PME ont été fortement affectées en 2020 par l’épidémie de la Covid-19 et les mesures de confinement, 53 % d ’entre elles jugent leur trésorerie suffisante pour affronter la crise. Un chiffre qui s’explique notamment par la mobilisation des nombreux soutiens publics qui ont joué un rôle d’amortisseur important (mesures de trésorerie, activité partielle, fonds de solidarité). Parmi ces outils, le Prêt Garanti par l’État (PGE) reste encore en grande partie mobilisable et constitue une ressource majeure pour aborder la reprise : 62 % des PME bénéficiaires ne l’ont pas encore utilisé, ou à moins de la moitié du montant accordé.

Autre bonne nouvelle dévoilée par cette enquête, l’instauration du deuxième confinement n’a pas remis en cause la reprise économique, bien au contraire. 58 % des dirigeants d’entreprise déclarant avoir des projets d’embauche envisagent de les maintenir. En ce qui concerne les projets d’investissement, ils sont 51 % à vouloir les maintenir. Enfin, ils sont 18 % à déclarer terminer l’année avec un impact neutre ou positif de la crise sur leur chiffre d’affaires.

Toujours sur une note positive, l’enquête révèle que plus de la moitié des PME interrogées ont accéléré ou maintenu leur stratégie de transformation numérique. En effet, les entreprises ont dû adapter leur organisation de travail et leur offre de produits aux exigences imposées par la crise sanitaire. Seulement 2 % des répondants déclarent avoir annulé ou reporté leurs projets de digitalisation en 2020.

Retrouvez l'intégralité de la 72e enquête de conjoncture PME sur le site de Bpifrance Le Lab.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil