Spécialisée dans le conseil, l’étude, la promotion et la mise en oeuvre de systèmes de production d’énergie renouvelable, la société nantaise Libre Energie a été sélectionnée au printemps dernier par la fondation Nicolas Hulot pour la création d'un générateur solaire autonome. Un dispositif qu'elle présente au concours international « Zayed Future Energy Prize » destiné à promouvoir l'énergie renouvelable.  

Avec son Power cube KW3, elle a fait partie des 50 entreprises sélectionnées parmi 350 candidatures soumises au concours « My Positive Impact », organisé au printemps dernier par la fondation Nicolas Hulot. « Un moyen de communication pour gagner en visibilité », reconnait Frédéric Chereau, directeur associé de l'entreprise qui a, par ce biais, décroché un contact et une commande de 30 000 euros.

Une alternative au groupe électrogène

Tournée vers l'export depuis 2011, Libre Energie développe une gamme de générateurs solaires autonomes, Plug & Play et prêts à l'emploi à destination de l'Afrique, du Moyen-Orient et de l'Asie. Une alternative au fameux groupe électrogène. Conçu à partir de matériaux européens, il est entièrement assemblé dans la région nantaise.

Kw3 couplé à un GE, Libre énergie

Silencieux, autonome et sans maintenance, le KW3 permet d'alimenter des zones isolées, de pomper de l'eau, de venir en secours de réseaux électriques ou d'alimenter des sites mobiles - d'où son intérêt pour les télécom, les ONG, l'Armée ou l'agriculture...

Malmené par les évolutions de la réglementation sur le photovoltaïque, l'entreprise a rebondi en 2010, en investissant fortement dans la R&D pour se tourner vers le générateur solaire et la création d'une gamme de cinq appareils. De 1 million d'euros en 2012, le chiffre d'affaires atteint aujourd'hui 2,5 millions d'euros. L'objectif est d'atteindre de 8 à 10 millions d'euros dans trois ans. A moins que d'ici là, Libre Energie décroche un projet en cours de finalisation de 10 millions d'euros et l'un des trois premiers prix du « Zayed Future Energy Prize », à Abu Dhabi, lesquels sont dotés d'un million d'euros chacun par le cheikh Mohammed ben Zayed ben Sultan, qui veut ainsi promouvoir les énergies renouvelables. Décision début 2016...

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil


Une erreur est survenue sur la page.


Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil

Hey les entrepreneurs du monde 🌏 ! Vous connaissez les usages & coutumes des pays étrangers ? Vous êtes alors un Gl… https://t.co/EyxcCRd4sq

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.