Lithium-Ion : l’Europe recharge ses batteries pour concurrencer l’Asie

Les batteries Lithium-Ion se sont imposées comme la norme dans l’industrie du stockage électrique. Loin derrière ses rivaux asiatiques (Chine, Japon, Corée), l’Europe ambitionne de rattraper son retard dans ce secteur.

« La demande mondiale des batteries Lithium-Ion est appelée à exploser.» Pour Carole Mathieu de l’IFRI (Institut français des relations internationales) « C’est toute une industrie qui est en train de changer de visage ». Une thématique qui a fait réagir cinq acteurs français du secteur présents à Bpifrance Inno Génération sur l’atelier “Batteries : quels grands défis pour aujourd’hui et pour demain”

Pour le moment, les Européens semblent peiner à se positionner face à leurs rivaux asiatiques. Les Chinois, notamment, disposent de certains atouts économiques qui manquent à l’industrie européenne. « Les moyens financiers mis par les Asiatiques sont très importants, ils disposent de fonds publics considérables », explique Pierre-Alain Gauthier, responsable de la stratégie d’entreprise chez ERAMET. « Les états européens doivent à leur tour mobiliser des fonds publics et mettre en œuvre une politique partenariale solide. »

Mais l’Europe ne souhaite pas copier le système asiatique. Pour répondre aux défis du monde de demain, elle envisage de favoriser la R&D pour rester à la pointe de la technologie et ainsi devenir plus compétitive.

Véhicules électriques : l’Europe reste dans la course

D’après Marianne Chami, responsable programme stockage au Commissariat à l’énergie automatique, il est nécessaire de tout miser sur la réduction de l’emprunte carbone et l’éco-conception. « On a de la chance en France et en Europe d’avoir un avantage écologique, constate-t-elle. Il va falloir proposer une nouvelle génération de batteries à moindres impacts environnemental et sociétal. »
S’il y a un secteur où les avancées écologiques européennes sont évidentes, c’est sans doute celui de la voiture électrique. D’après une récente étude du cabinet Mckinsey, le véhicule électrique européen polluerait moins que celui de son concurrent asiatique. Un paradoxe, alors que le marché de l’électrique chinois règne en maître, représentant à lui seul 50 % du marché mondial.

Le recyclage des batteries usagées : une opportunité à saisir

« La maîtrise technologique des processus de fabrication, de transformation et de recyclage est plus important que l'accès à la ressource elle-même.», affirme Raphaël Danino-Perraud, doctorant au bureau des ressources géologiques et minière. Ainsi,le véritable enjeu pour l’industrie européenne des batteries est de penser en amont au recyclage et prendre en compte toute la chaîne de valeurs pour rester dans la course.  

Par Charlotte ENGEL

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.