Manager l’innovation, cela s’apprend !

Les formations dans le domaine se multiplient en France. Elles s’adressent aussi bien aux jeunes diplômés qu’aux professionnels confirmés. Un cursus tourné vers l'expérience de terrain qui séduit les entreprises !

  • Portraits
  • Temps de lecture: 2 min

L'éclosion des formations de haut niveau

Paris, Toulouse, Grenoble ou Lyon : les formations universitaires centrées sur l’innovation et son management, se multiplient en France. Il y en aurait une vingtaine, y compris celles qui intègrent l'enseignement de l'innovation dans une thématique d'entrepreneuriat. Toutes sont de haut niveau, ouvertes aux jeunes diplômés bac + 5 comme aux professionnels. Les enseignements se concentrent sur les fondamentaux, gestion de projets, conduite du changement, capitalisation des connaissances, management du capital humain et, enfin, étape cruciale, la commercialisation. Ces formations intègrent largement l'acquisition d'expérience.

Inscriptions en très forte augmentation

« La demande s'est fortement renforcée ces dernières années », confirme Stéphane Mercier, responsable pédagogique du master Management Stratégique du Changement par l'Innovation à l’Ensam. Ce Master a vu doubler ses effectifs cette année !
Avec une alternance de cours et de stage, cette formation inclut une mise en situation très complète : les étudiants simulent la création d'une entreprise innovante, depuis l’idée initiale jusqu’au business plan. Au final, leur projet est évalué par un jury composé de business angels extérieurs à la formation.

Un vivier de talents pour les entreprises

Ce type de formations semble apprécié par les entreprises, qui y recrutent volontiers des stagiaires. « Nous avons créé un club qui regroupe un certain nombre de sociétés, principalement des PME, explique Stéphane Mercier. Ces dernières viennent nous trouver quand elles recherchent des stagiaires. » Lui-même homme de terrain – il est directeur général du Groupe Armony, une PME innovante spécialisée dans le domaine du sport et de la santé – Stéphane Mercier plaide pour un enseignement transversal : « L’innovation n’est pas uniquement technique. Toute entreprise qui en a la volonté peut innover ».

Des filières très spécialisées

Aujourd’hui, le paysage de l’offre française de formation centrée sur l’innovation est très varié. Certaines filières ont même fait le choix de l’hyperspécialisation. C’est, ainsi, le cas du Master 2 professionnel en management de l’eco-innovation proposé par l’Université de Versailles/Saint-Quentin-en-Yvelines. Mais l’enseignement public supérieur n’est pas le seul à s’être emparé de la question. Des organismes de formation continue, comme le Groupe Cegos, sont désormais très actifs dans le domaine.
Bref, dans l’Hexagone, l’innovation dans tous ses états s’enseigne et s’enseigne bien !