Lauréate du concours I-Lab 2015, Mediego, la jeune entreprise fondée par Anne-Marie Kermarrec, accélère son développement en levant 300 000 euros. Avec sa solution de filtrage collaboratif des internautes selon leur navigation, l’offre de Mediego propose une personnalisation en temps réel des pages web. Sa cible pour 2017: les commerçants Brick & Click.

Rien ne ressemble plus à un T-shirt blanc qu’un autre T-shirt blanc : Mediego propose de résoudre le dilemme des internautes et de faire le tri rapidement entre des milliers de produits. En valorisant la connaissance des données magasins et en la transférant sur le Web avec des offres marketing ultra-personnalisées, sa technologie « prédit en temps réel le potentiel d'achat » des clients. Autant dire que sa solution peut autant intéresser le marché du commerce en ligne que les secteurs de la banque et de l’assurance, ainsi que des comparateurs, par exemple, et des médias.

Mediego est le fruit de quatre années de recherche passées au sein des laboratoires Inria à Rennes

Pour accélérer sur ces segments et appuyer son décollage en déployant son offre de personnalisation auprès des commerçants Brick & Click, ceux associant points de ventes physique et vente sur Internet, la jeune pousse vient de lever 300 000 euros auprès du fonds d’amorçage IT-Translation. Fondée par la chercheuse en informatique Anne-Marie Kermarrec avec son associé Sébastien Campion, Mediego est le fruit de quatre années de recherche passées au sein des laboratoires Inria à Rennes. Sa promesse : accroître les ventes de 25 %, les clics de 150 % et les pages vues de 47 % en anticipant les envies des internautes.

L'international en ligne de mire

Créée en avril 2015, Mediego s’est très vite fait connaître en remportant le concours I-Lab 2015 du ministère de la Recherche pour les entreprises innovantes. La jeune entreprise de six personnes s’est depuis forgée une compétence de spécialiste de la personnalisation web/mail centrée sur l’utilisateur. Scindée en trois types d’offres, sa solution est la seule qui s'appuie sur le filtrage collaboratif. Elle permet de suivre le comportement des internautes et d’identifier ceux dont l’historique de navigation, sur un ou plusieurs sites, est similaire. La solution de Mediego a d’abord été testée sur les sites Maville.com (personnalisation des deals du jour) et Cuisineaz.com, avant d’être installée chez un comparateur d’assurances. En intégrant tout récemment l’incubateur OFF7 du quotidien régional Ouest France, la société peut aussi prétendre à ce que ses outils soient à terme adoptés par le journal. « Chaque client est unique. Les algorithmes nous permettent aujourd’hui de fournir à chacun son contenu web, ses emailings et plus généralement son marketing personnalisé », fait valoir Anne-Marie Kermarrec, qui vise rapidement un chiffre d’affaires de plus de 1 million d'euros, une fois abordé le marché international, et un triplement de ses effectifs. Sur le marché très convoité du commerce en ligne, l’innovation de Mediego ouvre largement le champ des possibles.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil


Une erreur est survenue sur la page.


Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil

RT @LaFrenchFab: « Donner d'avantage de visibilité à l'industrie française est essentiel ! » @AgnesJullian , présidente de @Technilum une e…