Micronutris, le producteur d’insectes qui invite les investisseurs à sa table

La fondation Nicolas Hulot a sélectionné la société toulousaine dans le cadre de sa campagne de mobilisation “My positive impact”, car manger des insectes, c'est lutter contre le réchauffement climatique ! La jeune entreprise fait maintenant appel au financement participatif pour accroître sa production.

  • Actus
  • Temps de lecture: 2 min
Micronutris ©R.Gabalda

(photo :© Micronutis/R.Galbalda)

« Foie gras poêlé et son croustillant de grillons au sarrasin. Dos de cabillaud pané à la poudre de ver...» : vous ne rêvez pas, c’est bien le menu “Insectes” que propose l'audacieux chef étoilé d'Aphrodite, à Nice. Et déjà, à Toulouse, une dizaine de restaurants et commerçants proposent à la vente les insectes comestibles, produits par la société Micronutris depuis 2013. Cédric Auriol, son fondateur (32 ans), est à l’origine d’une révolution culinaire : la production d’insectes comestibles. « Ce sont des aliments riches en protéines et pauvres en graisse, souligne le jeune entrepreneur. De plus, la production a un faible impact sur l’environnement car elle émet cent fois moins de gaz à effet de serre que la production de bœuf ».
Basée à Toulouse, l’entreprise suscite d’ailleurs l’intérêt de la Fondation Nicolas Hulot à l’approche de la conférence internationale sur le climat, la COP21, qui aura lieu à Paris en décembre prochain. Micronutris a ainsi été sélectionnée dans le cadre de la campagne de mobilisation “My positive impact”, afin d'attirer l'attention sur les solutions les plus diverses pour lutter contre le changement climatique.

Des actions vendues 100 euros

Manger des insectes peut sembler a priori rebutant, mais pour Cédric Auriol, « il ne s’agit pas de manger des insectes tels quels mais de les incorporer dans des produits de l’alimentation courante ». D'ailleurs, selon lui, les vers ont un goût de noisette et les grillons de crevette grise... Toute une gamme existe déjà : des biscuits salés et sucrés avec de la poudre d’insectes, des barres énergétiques en nom propre et bientôt en vente dans la grande distribution…
Pour développer la production et la commercialisation, Micronutris lance maintenant un appel au financement participatif. Les actions sont vendues à 100 euros. L’ambition de l'entreprise à horizon 2018 ? Atteindre 10 millions d’euros de chiffre d’affaires pour cette start-up, qui emploie actuellement 12 salariés.