Micropep Technologies : Thomas Laurent, un entrepreneur de la Génération Deeptech

Après une expérience en tant que Business Developer à la SATT Toulouse Tech Transfer, Thomas Laurent décide de se lancer dans l’entrepreneuriat. En participant à l’aventure Micropep Technologie, le CEO ambitionne de révolutionner le monde de l’agriculture.
Portrait d'un entrepreneur de la Génération Deeptech.

« J’ai toujours eu une appétence pour l’entrepreneuriat ». Après l’obtention d’un master à l’ESSEC en 2007, Thomas Laurent se tourne vers le monde du consulting au service des grands groupes. « Je ne voulais pas me lancer tout de suite », explique-t-il.
Mais très vite, le virus de l’entrepreneuriat le rattrape. « J’ai participé à deux projets de start-up qui n’ont pas abouti ». Alors, après ces premières expériences, il rejoint la SATT de Toulouse en 2014 en tant que Business Developer.

Micropep Technologies, le bon projet au bon moment

C’est d’ailleurs à la SATT que Thomas Laurent découvre les travaux de Jean-Philippe Combier et Dominique Lauressergues. Les deux chercheurs du Laboratoire de recherche en sciences végétales (LRSV) du CNRS ont développé des biostimulants et des herbicides naturels grâce à des molécules produites par les plantes appelées “micro-peptides”. Ceux-ci peuvent aussi bien stimuler que ralentir la croissance des plantes, renforcer leur système immunitaire, le tout, sans modification de leur ADN (non OGM). Cette innovation pourrait offrir une véritable alternative aux pesticides et engrais chimiques majoritairement utilisés en agriculture.

"J’étais à la recherche d’un projet avec une technologie puissante et une composante environnementale."

Très vite, la SATT Toulouse Tech Transfer croit au potentiel de cette innovation. Tout comme Thomas Laurent. « J’étais à la recherche d’un projet avec une technologie puissante et une composante environnementale. Micropep répondait à mes attentes avec son mix de science pointue et sa vocation positive pour la société et l’environnement ». Avec Jean-Philippe Combier et Dominique Lauressergues et l’aide de la SATT, ils fondent la spin-off du LRSV, la start-up deeptech Micropep Technologies.

« J’ai dû revoir les fondamentaux de biologie »

Alors que Philippe Combier et Dominique continuent de développer leur innovation, Thomas Laurent, quant à lui, se charge du développement de l'entreprise. Son rôle : valoriser le travail de recherche des deux chercheurs mais aussi leur transmettre sa vision entrepreneuriale. « Jean-Philippe et Dominique m’ont fait confiance pour prendre la direction de l’entreprise. Je me dois de leur rendre des comptes », ajoute le dirigeant.

Pour réussir ce défi, Thomas a notamment dû « revoir les fondamentaux de biologie et leur poser plein de questions afin de comprendre leur recherche pour pouvoir l’expliquer et la vendre. C’était nécessaire pour être crédible face aux investisseurs », précise-t-il. Et cette répartition des tâches fonctionne. Très vite, l’entreprise devient lauréate du Concours Mondial de l’innovation en 2016 puis du concours i-Lab en 2017, ce qui lui apporte une belle visibilité. La même année, Micropep intègre l’incubateur dédié aux start-up biotech industrielles TWB et accède ainsi à des équipements de pointe mais aussi à un accompagnement personnalisé.

Mais l’entreprise passe véritablement à la vitesse supérieure en 2018. « En levant 4 millions d'euros auprès de Sofinnova Partners et d'Irdi Soridec Gestion, nous avons pu constituer une équipe conséquente et changer de dimension » affirme-t-il. 
Aujourd’hui, l’innovation « respectueuse de l’environnement » de la start-up « au carrefour de la génétique et des intrants » suscite beaucoup d’intérêt. « Sur le marché, les gens sont curieux. Nous sommes sollicités par des groupes de taille variée. Mais nous ne voulons pas nous précipiter. Nous avons encore beaucoup à démontrer », conclut le dirigeant.

Le mot en + 

« Pour lancer une start-up deeptech, il faut savoir s’entourer. Il est nécessaire d’aller chercher des compétences en dehors du monde de la recherche. » Thomas Laurent

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil