Consumer Electronic Show : Las Vegas, capitale mondiale de l'innovation

  • Portraits
  • 10 janvier 2017
  • Temps de lecture: 2 min

Mon CES à moi : premiers bilans

La 50e édition de la grand-messe mondiale de l’électronique vient de se terminer. Avant de quitter Las Vegas, plusieurs start-up tricolores ont partagé avec nous les enseignements qu'elles en ont tiré.

C’est la fin du CES, la plus célèbre foire de l’électronique grand public, qui fêtait cette année son 50e anniversaire. Du 5 au 8 janvier, des exposants venus du monde entier, dont quelque 170 start-up hexagonales, ont eu l’occasion de présenter en avant-première leurs toutes dernières innovations, susceptibles de révolutionner notre quotidien. Plusieurs d’entre elles ont partagé avec nous les temps forts vécus dans l’Eureka Park tout au long de l’événement.

10-Vins : En route pour la Californie

Si certains s’apprêtent à reprendre l’avion, d’autres prolongent le séjour pour explorer davantage le marché américain. C’est le cas du sommelier connecté nantais : dès le lendemain du salon, l’équipe était sur la route. Direction San Francisco. « La voiture est chargée à bloc, nous avons beaucoup de matériel », s'amuse Thibaut Jarrousse, co-fondateur de la jeune pousse qui entend conquérir les États-Unis avec la nouvelle version de sa machine de dégustation de vin au verre. Après quatre journées de CES bien remplies, au cours desquelles la start-up a noué de nombreux contacts avec des médias et des acheteurs, elle s’apprête à enchaîner avec la French Touch Conference, d'une part, et plusieurs présentations, d'autre part, notamment auprès de quelques wineries californiennes. Les rendez-vous ne manquent pas. Rançon du succès, sans doute, il y en a même eu un peu trop à Las Vegas... « Nous avons encore à progresser sur la gestion de l’agenda. Nous avons dû décaler ou reporter un tiers des rendez-vous », relève le jeune ingénieur.

Moona : l’oreiller connecté validé

Coline Juin, la patronne de la start-up parisienne qui vise à améliorer notre sommeil, affiche sa satisfaction : « Nous avons eu d’excellents retours, beaucoup de retombées presse et de l’intérêt de la part de nombreux distributeurs et d'investisseurs », détaille-t-elle.