Neuradom révolutionne la rééducation fonctionnelle

Quand l’innovation digitale se veut positive et au service des autres, elle mérite un coup de projecteur ! Aujourd’hui, zoom sur l’entreprise Neuradom, un service de rééducation à domicile encadré par un thérapeute à distance. 

Face au manque de thérapeutes et d’infrastructures dédiées à la rééducation, Neuradom propose une solution complémentaire. « Après une hospitalisation, beaucoup de patients se retrouvent dans des ruptures de parcours parce qu’ils n’ont pas eu accès à un centre de rééducation, parce qu’ils ont été obligés d’en sortir trop tôt, ou encore parce que leur kiné n’a pas pu les accueillir pendant un temps suffisant », déplore Gilles Kemoun, président et fondateur de Neuradom. Pour ce professeur de médecine physique et de réadaptation, les patients sont confrontés à de vraies pertes de chances en termes de récupération d’autonomie et des capacités fonctionnelles.

Le digital : un pont entre le thérapeute et le patient

Une étude scientifique menée par Pearson montre que la télé-rééducation, c’est-à-dire, la rééducation sur le lieu de vie de la personne suivie à distance par un thérapeute, donne d’aussi bons résultats que la rééducation traditionnelle.
« Je travaille depuis longtemps pour les technologies en faveur du handicap et je me suis rendu compte qu’une technologie ne fonctionne qu’associée à un accompagnement. Nous avons ainsi créé un écosystème autour de ces technologies ». Pour financer son projet, la start-up a réalisé un premier prêt d’honneur auprès de Bpifrance et concouru au Prix Mondial de l’Innovation pour lequel elle a été lauréate en 2016. Au printemps de cette même année, Neuradom développe un outil digital avec une bibliothèque d’exercices et un service pour créer le lien entre le patient et son thérapeute : le kiné, l’ergothérapeute, le psychomotricien… toute personne capable de piloter un programme de rééducation.

Un outil multifonction

« Nous avons créé un lien avec un circuit sécurisé via un hébergeur de données de santé et une interface qui est un bureau virtuel où le thérapeute crée le dossier du patient et la séquence adaptée en fonction de ses problématiques spécifiques. » Une fois paramétrée la séquence est envoyée au patient. L’ensemble des actions est ensuite transmis au thérapeute : exercices effectués, temps de travail, performances sous forme de courbe de progression. Le thérapeute peut ainsi faire évoluer la séquence mais aussi envoyer des consignes ou messages de d’encouragement au patient. Le téléchargement d’une application sur son smartphone ou sa tablette permet ensuite au patient d’échanger avec ses proches sur son évolution. « Un travail de rééducation ne fonctionne que s’il y a une vraie émulation et si le patient se sent entouré. » Une partie visio est également intégrée au dispositif pour que le thérapeute voit le patient travailler.
Pour l’heure le service n’est disponible qu’en France, mais forte de son succès la société pourrait lever les fonds nécessaires au déploiement de ses services dans tous les pays francophones.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil