News Republic investit et recrute

La start-up bordelaise News Republic doit son succès à TagNav, un outil algorithmique de recherche et d’analyse sémantique qui permet à l’information intéressant un lecteur de le suivre partout.

  • Bang
  • Temps de lecture: 2 min
Gilles Raymond, président et Jérôme Le Feuvre, directeur général de News Republic

Gilles Raymond, président et Jérôme Le Feuvre, directeur général de News Republic,© agence Appa

News Republic, c'est, pour un détenteur d'un smartphone ou d'une tablette, la possibilité d'accéder à du contenu informatif de l'AFP, du Huffington Post, du Guardian ou encore de BBC International, du groupe Condé Nast (The New Yorker, Vanity fair, Vogue...), et CBS. Des partenaires avec lesquels la start-up bordelaise vient de signer.

Aujourd’hui, News Republic, membre de la communauté Bpifrance Excellence, propose 1 000 sources de contenus différents et traite jusqu’à 55 000 articles par jour, accessibles depuis News Republic, l'application éponyme, Appy Geek (actualités technologiques), Appy Gamer (jeux vidéo), Sports Republic... L'ensemble compte quelque 10 millions d'utilisateurs aujourd'hui.

Pertinence des données

« Notre travail, c'est de cibler ce qui intéresse le lecteur et c'est pour cela que nous avons investi 432 000 euros, avec le soutien de la région Aquitaine, pour développer TagNav. En 2014, nous avions développé la recommandation intelligente afin de faire part à l'utilisateur des articles qui seraient susceptibles de l'intéresser. Cette année, nous souhaitons ajouter de la pertinence à cette recommandation intelligente », explique Jérôme Le Feuvre, directeur général de News Republic.

Expansion vers l'Asie

Dans les cartons en 2015 : des lancements en Inde (1er trimestre 2015), à Hong Kong, où la start-up a un bureau, et à Taïwan (2e trimestre), des partenariats en Chine et le développement de la marque depuis San Francisco, où évolue son président Gilles Raymond. Ce dernier espère la confirmation de la croissance exponentielle de + 1 529 % enregistrée entre 2009 et 2013 et le recrutement de 31 personnes en France.