Nicolas Jerez, ambassadeur de la Deeptech : « Une disruption doit apporter de réels changements de fond pour les utilisateurs »

Fondateur et PDG de la start-up Bulane, Nicolas Jerez est l’ambassadeur de l’étape du Deeptech Tour de Montpellier. Il revient sur les difficultés liées à l’aspect disruptif de son entreprise qui a vu le jour en 2009.

« Deeptech ne veut pas forcément dire long terme, au contraire ». Avant de rencontrer le succès, Nicolas Jerez a dû faire accepter son innovation de rupture au monde industriel. « Quand on porte un projet, il est essentiel d’identifier les premiers marchés concernés et leurs besoins. Et quand il s’agit de disrupter un marché, la tâche est d’autant plus complexe qu’il faut démontrer que l’innovation va apporter rapidement de la valeur sur des cas d’usages », explique l’entrepreneur.

Bulane veut réduire l’utilisation des énergies fossiles

Après des études d’ingénieur, Nicolas Jerez, débute sa carrière en tant que spécialiste des progiciels de gestion destinés aux entreprises, avant de découvrir l’électrolyse, le procédé chimique permettant de générer de l’hydrogène avec de l’eau et de l’oxygène. « Lorsque j’ai vu la flamme hydrogène, je me suis dit qu’il fallait en faire une technologie démocratisée pour réduire l’utilisation des énergies fossiles », se souvient-il.

Mais il faut d'abord faire accepter la technologie par les clients. "Or plus la technologie est disruptive, plus il est difficile de parvenir à l’usage final. Une vraie disruption doit apporter de réels changements de fond, tout en étant la plus douce possible pour les utilisateurs », explique le dirigeant de 39 ans.

Pour surmonter les difficultés liées à l’innovation de rupture du projet Bulane, en particulier les verrous technologiques, Nicolas Jerez s’est toujours appuyé sur des partenariats académiques et industriels dans la région. « Les partenariats scientifiques sont nécessaires pour développer des technologies deeptech commercialisables, notamment dans la conduite des tests. Le rôle des startup est de rassembler les chercheurs académiques et les usagers industriels, car les synergies entre les deux mondes sont vertueuses. Travailler ensemble autour d’un usage permet de rencontrer davantage de succès pour chacune des parties prenantes ».

Les incubateurs pour se développer

Après plusieurs années de recherche et développement dans des incubateurs de la région Languedoc-Roussillon, le projet voit le jour en 2009. « L’accompagnement des incubateurs nous a notamment permis de dresser la feuille de route technologique de notre solution basée sur la génération de combustion et de chaleur décarbonée grâce à l’hydrogène », poursuit-il. Un accompagnement qui permet aujourd’hui à l’entreprise de générer un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros en 2019 et d’employer une quinzaine de collaborateurs.

Nicolas Jerez est l'ambassadeur de l'étape du Deeptech Tour à Montpellier ce 9 janvier 2020.

Inscrivez-vous à la prochaine étape le 16 janvier à Strasbourg

Retrouvez toutes les prochaines dates de la tournée ici

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil