Osons la France : tous visionnaires

Le premier forum exposition dédié à l’économie se tiendra au Grand Palais du 4 au 7 décembre 2014. A cette occasion, nous avons interviewé Aude de Thuin, Fondatrice et Présidente d’Osons La France.

  • Portraits
  • Temps de lecture: 2 min

1- Quelle est l’ambition d’Osons la France ?

Rien de moins que de réconcilier les Français avec leur économie et leur faire retrouver la voie de l’optimisme ! En présentant au Grand Palais, lieu hautement symbolique, la France qui ose, la France créative, innovante, entreprenante. En donnant la parole à tous les acteurs qui font
bouger les lignes et construisent l’avenir, depuis les startup jusqu’aux grandes entreprises. En faisant dialoguer et se rencontrer tous ceux qui passent outre les constats alarmistes ou fatalistes. Il est temps de passer de la critique passive et de l’indignation à une posture d’acteurs responsables, lucides et déterminés à surmonter les difficultés.

2- Pourriez-vous nous présenter les moments forts de cet événement d’exception ?

Premier temps fort pendant 4 jours : l’exposition réunissant le meilleur de l’innovation à la française, dont le cœur sera composé des 200 Bâtisseurs pour demain, représentatifs de l’innovation en marche dans tous les secteurs d’avenir.
Deuxième temps fort, le 1er Sommet de l’économie du 4 au 5 midi.
Troisième temps fort, à partir du 5 après-midi, le forum grand public qui démarre par 2 sessions dédiées aux jeunes, ce qui me paraissait indispensable.

3- Osons la France propose le 1er Sommet de l’économie, 3 demi-journées de débats, quel en est l’enjeu ?

Il s’agit d’aborder sur un ton nouveau, sans langue de bois, les sujets qui sont les véritables enjeux de la France aujourd'hui et sur lesquels on entend peu les politiques. Par exemple : « Les Français, flemmards ou malins ? », « Produire en France, un acte de foi » ou encore « Comment faire bouger un pays ». D’où le format choisi pour ce 1er Sommet de l'économie : celui de « duos », pour ne pas dire « duels », entre nos politiques et les chefs d’entreprise. Nous voulons favoriser un dialogue constructif.

4- Quel message principal souhaiteriez-vous véhiculer aux Français à travers cet événement ?

Osons ensemble pour redresser la France, pour retrouver la fierté, pour attirer à nouveau les investisseurs et démontrer l’énergie et l’audace qui animent une société civile décidée à aller de l’avant !
Osons nous remettre en question, osons ne plus avoir peur, osons entreprendre, osons penser autrement, osons encourager nos jeunes, osons nous bousculer et changer pour aider notre pays à aller mieux.