Patrice Begay : « Ma PQR à moi »

Patrice Begay était récemment interrogé par 366 sur le thème de la Presse Quotidienne Régionale. Retrouvez cet interview.

  • Expertises
  • Temps de lecture: 2-3 min

Patrice Begay, votre PQR à vous, c’est où ?

« Né à Bordeaux, je pourrais vous dire mon faible pour Sud Ouest, mais ce serait oublier La Montagne, Corse Matin, Le Parisien... En réalité, avec 2 déplacements par semaine en régions, ma PQR à moi, c’est toute la PQR ! Dès que j’arrive dans un lieu, la première chose que je fais c’est d’acheter le journal local.

Et puis, avec les fortes accointances de valeurs qui existent entre Bpifrance et la PQR, je connais la qualité des hommes qui est derrière chaque titre. J’ai un grand respect et une profonde amitié pour les éditeurs. Des personnes comme François-Régis Hutin, Jacques Hardoin, les frères Coudurier, Jean-Nicolas Baylet... je m’arrête là tant il y a de visages qui me viennent à l’esprit. Tous ont ce point commun d’être des gens de mission, positifs, d’ambition et qui aiment la réussite en équipe.

Le journal informe, Bpifrance finance. Partout et chaque jour, nos enjeux communs pour l’épanouissement économique et social des territoires s’emboîtent et se conjuguent. Place à la passion et à l’optimisme pour casser les mythes, encourager les envies de réussite, déplacer les montagnes ! »

Comment résumer les activités de Bpifrance en régions ?

« C’est par vocation la banque de tous les territoires. Notre métier ? Porter la croissance et développer les emplois par le financement et l’investissement, mais aussi par l’accompagnement des entrepreneurs et le développement à l’international.

Avec l’Etat et la Caisse des Dépôts comme actionnaires, nous agissons en partenariat avec d’autres banques pour épauler et faire croître toutes les énergies créatrices présentes partout en France. Il faut savoir que 90% de nos décisions d’investissement se prennent en régions. Au plus près des entrepreneurs, de la start-up au grand groupe en passant par les TPE, les PME et les ETI, il s’agit de détecter et d’anticiper, de réinventer ensemble les modèles, de répondre présents dans la durée. En passant de 42 à 48 représentations régionales, Bpifrance est plus qu’une banque réactive : un exceptionnel réseau social d’entrepreneurs sur lequel s’appuyer. »

Comment se concrétisent vos relations avec la PQR ?

« Tout au long de l’année, nous développons des contenus ciselés et exclusifs en partenariat titre à titre dans chaque groupe de titres. En print et en digital, le but est de mettre en avant et de porter les réussites entrepreneuriales que nous accompagnons. Les sujets ne manquent pas, notamment avec notre réseau Bpifrance Excellence. Avec ses 3000 membres chefs d’entreprise, ses150 Md€ de CA pour 800 000 employés rémunérés, ce réseau vivant de tops entrepreneurs génère un grand nombre de sujets passionnants et importants pour les lecteurs de la PQR. 

Et puis, la PQR et Bpifrance, ce sont de nombreux partenariats ad hoc. Avec Ouest France nous avons co-créé Ouest France Entreprise, un site Internet dédié aux Entrepreneurs. Avec la Nouvelle République, nous avons su rassembler 1200 entrepreneurs à Tours. Nous sommes partenaires de 40 clubs de sports en France, comme avec Sud Ouest et son relais TV7 pour l’Union Bègles Bordeaux... Même sur les terrains de sport, il faut que les ballons économiques circulent ! »

Avec Bpifrance Inno Génération, vous êtes à l’origine d’une très importante actualité. La PQR y a-t-elle sa place ?

« Cet événement exceptionnel a réuni près de 30 000 entrepreneurs venus de toutes les régions, de tous les secteurs d’activité, les 25 et 26 mai à l’AccorHotels Arena à Paris. Il s’agit du plus grand rassemblement d’entrepreneurs en France….la grande fête de la « niaque », pour tous les âges et pour tous les accents économiques de la french Fab,  touch, tech ! « Entrepreneurs, faites-nous banquer », voilà un des messages qui a été délivré dans toute la PQR à cette occasion ! Le ton a été donné, vive les entrepreneurs épris de liberté.

Bien entendu, tous les titres PQR ont été impliqués pour porter et suivre les entrepreneurs de leurs régions. Tout le monde travaille dans le même sens : plus de 50 grands groupes ont pu se mettre en relation avec les entreprises, 650 intervenants, 90 ateliers thématiques, des milliers de RDV one to one... Unique.» 

Un petit slogan pour la PQR ? Allez, juste un.

« Partageons avec la PQR notre propre signature Bpifrance : Servir l’avenir !»