Philippe Petitcolin (Safran) « On est là pour aider les start-up »

Retrouvez l'intervention de Philippe Petitcolin, directeur général de Safran, lors de Bpifrance Inno Génération. Chaque speaker avait 8 minutes pour "changer le monde".

  • Etudes
  • Temps de lecture: 2 min

Philippe Petitcolin par Bpifrance Inno Generation

« On a besoin que les start-up viennent, travaillent avec nous et que nous, en tant que grand groupe, on puisse les aider à faire leur travail, les aider à développer leur produit. » Philippe Petitcolin

A propos de Philippe Petitcolin

Né en 1952, Philippe Petitcolin est licencié en mathématiques et diplômé du centre de perfectionnement aux affaires (CPA). Il est directeur général de Safran depuis 2015.

En 1978, Philippe Petitcolin débute sa carrière comme responsable export de la société Europrim puis devient responsable de zone export de la filiale d'Alcatel-Alstom, Filotex. En 1982, il est nommé directeur commercial aéronautique de la société Chester Cable aux États-Unis. Il revient au sein de la société Filotex en tant que directeur export en 1984.

En 1988, il rejoint Labinal comme directeur commercial adjoint avant d'être nommé directeur commercial et marketing de la division Systèmes aéronautiques, dont il devient directeur général en 1995.

De 1999 à 2001, il prend le poste de directeur général de la division Filtrauto de Labinal, qu'il cumule avec celui de directeur général de l'activité matériaux de friction suite au rachat de Filtrauto par Valeo. En mai 2001, il prend la direction générale de Labinal (aéronautique) groupe Snecma et devient président-directeur général en novembre 2004. En 2006, il est nommé président-directeur général de Snecma (groupe Safran).

De 2011 à 2013, il est nommé directeur général des activités défense et sécurité de Safran ainsi que président-directeur général de Sagem. De juillet 2013, il etait président-directeur général de Morpho et président du conseil d'administration de Sagem jusqu'en juillet 2015 où il est devenu président de Morpho.

#InnoGeneration@SAFRAN Philippe Petitcolin "nous avons besoin des startups pour innover" #safranventurepic.twitter.com/bSynA1ItPY

— Eva Baldessin (@Eva_Baldessin) 25 mai 2016