Plan de relance : 3 milliards d’euros pour renforcer les fonds propres des entreprises

Après avoir soutenu les entreprises en difficulté depuis plus de 4 mois à travers son plan de soutien économique d’urgence, l’Etat accélère les mesures pour renforcer leurs fonds propres.

Annoncé pendant l’été, c’est désormais confirmé. Dans le cadre du plan de relance dévoilé le 3 septembre dernier, le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance a tenu ses promesses. Et notamment celle portant sur l’enveloppe de 3 milliards d’euros qui permettra de consolider le capital des TPE, PME et ETI, durement impactées par la crise sanitaire.  

Fin juillet, ce sont déjà 470 milliards d’euros qui ont été « mis sur la table pour soutenir nos entreprises, en particulier les TPE/PME, et pour protéger les salariés », avait précisé Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance lors de l’annonce du plan. Selon les derniers chiffres, 1,7 million d’entreprises ont bénéficié du fonds de solidarité pour un montant distribué de 5,8 milliards d’euros. Quant au Prêt Garanti par l’Etat, le total des encours a dépassé la barre des 120 milliards d’euros, bénéficiant à plus de 600 000 entreprises.  

Après avoir mis en place son plan de soutien d’urgence pour limiter le nombre de défaillances d’entreprises, le gouvernement va plus loin. Grâce à un budget de 3 milliards d’euros, il actionne des mesures plus « offensives », a indiqué Bercy, afin de permettre aux TPE, PME et ETI de se développer en les aidant à consolider leur capital et ainsi relancer l’investissement.  

Car, « face à la dégradation du bilan des TPE, PME et ETI […], il importe de leur apporter des fonds propres et quasi-fonds propres pour restaurer leur capacité d’investissement. La mobilisation des investisseurs institutionnels (banques, assureurs, fonds de capital-investissement) avec le soutien de l’État, pourra contribuer à répondre à ces besoins de financement », explique le communiqué. 

Renforcement des fonds propres : 2 grandes mesures déployées 

  • Une garantie publique de 1 milliard d’euros de la part de Bpifrance 

« Elle pourra être accordée aux placements financiers qui recevront un label « France Relance ». Ce label sélectionnera les fonds les plus pertinents pour une reprise durable de l’économie permettant à chacun d’orienter son épargne vers les financements de long terme utiles aux PME et ETI. »

  • 10 à 20 milliards d’euros de prêts participatifs pourront être accordés aux TPE, PME, et ETI 

« Les réseaux bancaires pourront octroyer des prêts participatifs, c’est-à-dire des prêts de long terme, subordonnés et assimilés à des financements en quasi-fonds propres. Les prêts participatifs consentis par les banques seront partiellement conservés par celles-ci pour assurer un alignement d’intérêt dans la sélection des entreprises bénéficiaires. Ils pourront être refinancés par des investisseurs professionnels pour leur compte propre ou pour le compte de leurs assurés/clients. Ce dispositif sera soutenu par une garantie partielle de l’État. » 

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil