Plateformes de vidéos à la demande : zoom sur un marché en pleine explosion

Avec une progression de 36,5 % pendant ces derniers mois, le secteur de la vidéo à la demande ne cesse de se développer en France et renforce ainsi sa compétitivité face aux géants américains. 

« Tu regardes quoi comme série en ce moment ? ». Qui n’a pas prononcé cette phrase pendant ces longues semaines de confinement, afin de s’offrir un moment d’évasion grâce aux plateformes de vidéos à la demande…

Le 13 mai dernier, le centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) a publié son « Baromètre de la vidéo à la demande ». Celui-ci révèle que le marché des vidéos à la demande a bondi de 36,5 % au premier trimestre de 2020. Cette croissance, mesurée de janvier à fin mars, qui ne comprend donc que deux semaines de confinement. Un argument de plus pour confirmer que cette progression n’est pas seulement due à la restriction de circulation des Français, mais bien à la solidité d’un secteur capable d’attirer les foules face à d’autres activités.
A l’instar des jeux vidéo, la vidéo à la demande (VOD) est un des rares secteurs à avoir explosé pendant le confinement. Toujours selon le baromètre du CNC, les ventes de vidéos numériques en France se situaient déjà à 933 millions d'euros fin 2019 : 720 pour la SVOD (abonnement), 103 pour la VOD (achat à l'unité) et 110 pour la VOD locative. C'est près de 80 % du marché de la vidéo numérique et 54 % du marché total de la vidéo. Une progression colossale pour un marché relativement jeune.

Les plateformes de VOD françaises font de la résistance !

On connait tous les « mastodontes » américains, mais on oublie souvent qu’il existe en France de nombreuses plateformes de vidéos à la demande qui proposent une multitude de films, séries, et contenus enrichis. C’est le cas de FilmoTV, le pionnier de la VOD en France. « FilmoTV a adopté, dans la perspective de la concurrence, un positionnement extrêmement original, 100 % cinéma, avec une offre très diversifiée et très éditorialisée, expliquait Bruno Delecour co-fondateur de la plateforme, dans une interview accordée à 20 minutes. On propose des chaînes thématiques, des contenus additionnels présentés par des spécialistes. Nous souhaitons guider et aider l’utilisateur à choisir. Chaque mois, un tiers de notre catalogue est renouvelé, contrairement à beaucoup de services comme Netflix ».

Un contenu différenciant, c’est aussi ce que propose la CineTek. Depuis 2015, cette plateforme lancée par trois réalisateurs français ; Pascale Ferran, Cédric Klapisch, et Laurent Cantet, propose « la cinémathèque idéale des cinéastes ». Chaque mois, la CineTek invite un réalisateur XXe siècle jusqu’aux années 2000.

2020 marquera également l’entrée de nouveau acteurs dans la filière de la VOD : les réseaux TV.
Avec le lancement de Salto, prévu à l’automne 2020, France Télévisions, TF1 et M6 souhaitent concurrencer les géants américains avec un contenu choisi "exclusivement pour un public français". Salto proposera également une éditorialisation adaptée aux "moments de vie" de ses utilisateurs (seul, à deux, en famille) et à leurs envies (frissons, rire, évasion, super héros...).
Actuellement en phase de test, la période estivale permettra de procéder à des ajustements et sera suivie d'une grande campagne de promotion en septembre. De quoi nous donner du fil à retordre pour choisir notre programme télé du soir…

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil