Pradeo bénéficie du Pass French Tech

Pradeo, fondée en 2010, a développé un anti-virus nouvelle génération qui révèle tout ce que fait une application et permet en un temps record de bloquer la menace.

Nous avons posé 3 questions à Clément Saad, CEO & Fondateur de Pradeo

Quelle est l'activité de Pradeo ?

Analyser et contrôler la sécurité des applications mobiles publiques et professionnelles, voilà la raison d’être de Pradeo. Son innovation est de pouvoir révéler les actions cachées exécutées par une application : envois automatiques de SMS, récupération de répertoires téléphoniques, de fichiers ou de conversations SMS, écoutes téléphoniques, etc. 

Quel est votre projet de développement pour 2015 et les trois ans à venir ?

Pradeo cible le marché mondial de la sécurité des mobiles avec l’ambition d’y prendre une position de leader. Pour y parvenir, Pradeo s’appuie sur :

  • des partenariats avec des leaders mondiaux du secteur de la mobilité : fabricants comme Samsung, leaders de l’EMM (Enterprise Mobility Management) comme AirWatch, Mobile Iron ou SAP…
  • un réseau de distribution dans les pays et zones géographiques prioritaires (USA, France et Europe de l’Ouest, Asie du sud-Est).
  • l’ouverture de filiales à l’international à une cadence soutenue :
    • en 2015 : San Francisco et Londres,
    • en 2016 : Munich, Singapour
    • en 2017 : Shanghai, Abu-Dhabi, Mumbai, Sao Paulo, Mexico.
    • en 2018 : Madrid, Varsovie, Moscou, Montréal.

Dans un an, le succès international sera devenu une réalité quotidienne, concrétisée par des partenariats et des ventes significatives à l'étranger, en particulier aux Etats-Unis. Ces succès seront l’affirmation d’un leadership de marché, en sus du leadership technologique reconnu par le cabinet Gartner qui positionne Pradeo comme visionnaire dans son Quadrant magique « Mobile Application Security testing ». Cette reconnaissance de portée mondiale est un acquis majeur pour construire un succès international.

Que retirez-vous du dispositif "Pass French Tech" ?

Appartenir au cercle fermé des « tech champions » facilite nos démarches auprès des acteurs de la croissance (Bpifrance, Coface, INPI, Business France, DGE…). C’est également un gage de visibilité dans les médias et au plus au rang de l’Etat. J’étais dernièrement convié par le Président de la République à la Conférence numérique franco-allemande.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil


Une erreur est survenue sur la page.


Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil

"Echouer, c’est apprendre à réussir" Rien ne le prédestinait à être entrepreneur et pourtant il a fondé… https://t.co/ZdmdGP2XGY