Préfinancement du CICE : déjà plus de 100 millions d'euros accordés

Le préfinancement du CICE (Crédit d’impôt compétitivité emploi) mis en place par OSEO, future branche "financement" de Bpifrance, continue de monter en puissance

  • Bang
  • Temps de lecture: 2 min

Pour mémoire, le préfinancement du CICE apporte immédiatement un soutien à la trésorerie aux entreprises en finançant jusqu’à 85 % du CICE anticipé. Pour 2013, le CICE équivaut à 4 % de la masse salariale pour les salaires inférieurs à 2,5 fois le SMIC (6 % à partir de 2014).

Devant le nombre de demandes de préfinancement émanant des TPE, et pour donner au secteur bancaire le temps nécessaire à la mise en place des systèmes d’information dédiés, OSEO/Bpifrance a ouvert ce dispositif à l’ensemble des entreprises, quelle que soit leur taille, depuis le vendredi 5 avril 2013.

De plus, grâce à un fonds de garantie nouvellement doté par l'Etat, les banques peuvent dès à présent bénéficier de la garantie d'OSEO – Bpifrance Financement – lorsqu'elles accordent un préfinancement du CICE.

Un dispositif simple

Le dispositif est simple : toute entreprise, quelle que soit sa taille, doit se munir d’un extrait de Kbis, du dernier bilan et d’une attestation de la masse salariale concernée par son expert-comptable, avant de contacter sa direction régionale d’OSEO, de se connecter sur www.cice-bpifrance.fr ou de solliciter sa banque.

Succès du préfinancement du CICE

Le préfinancement du CICE rencontre actuellement un fort succès, avec près de 200 demandes supplémentaires par semaine auprès d’OSEO - Bpifrance Financement.

Au 8 avril 2013 :

  • 473 préfinancements avaient déjà été accordés pour un montant de 101 millions d’euros.
  • Plus de 1 000 dossiers sont en phase de finalisation pour un montant de plus de 300 millions d’euros.

Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance, déclare à l’occasion de ce troisième bilan hebdomadaire : « Pour le préfinancement du CICE comme pour toutes ses activités, Bpifrance Financement-OSEO intervient en partenariat et en complément des banques. Nous garantirons leurs interventions et partagerons avec elle le préfinancement direct, tous unis au service des entreprises et des entrepreneurs ».