RGPD : en route vers la conformité

Toutes les semaines, Bpifrance sélectionne pour vous un chiffre qui (a) fait l’actualité. Aujourd’hui, on s'interroge sur le nombre d'entreprises qui se sont conformées au RGPD. 

C’est la bonne nouvelle de l’étude CapGemini : 92 % des entreprises qui se conforment aujourd’hui au RGPD y trouvent un réel avantage compétitif, alors qu’elles n’étaient que 28 % à anticiper un tel impact positif il y a un peu plus d’un an.

Entré en vigueur le 25 mai 2018, le règlement général sur la protection des données est plus connu sous son petit nom de RGPD. Depuis cette date, la grande majorité des entreprises d’ores et déjà en conformité y trouvent de nombreux avantages. Même si la mise en conformité peut parfois se révéler un peu plus difficile que prévue, le jeu en vaut la chandelle !

RGPD : des avantages pour les entreprises

Concrètement, les bénéfices engrangés tournent autour de trois grands axes : la confiance clients (pour 84 % des entreprises) et l’image de marque (pour 81 %), pour des raisons évidentes de respect de la vie privée par la protection des données personnelles ; mais aussi la motivation des employés, citée tout de même par 79 % des dirigeants d’entreprises « conformes ». Des gains directs relativement importants, au premier plan pour l’entreprise.

Ces gains s’accompagnent d’autres améliorations au sein de l’entreprise, plus indirectes, mais non moins conséquentes. Ce sont ainsi 87 % des entreprises conformes au RGPD qui considèrent que leur système informatique a profité des efforts de compliance pour monter en gamme, 91 % qui ont vu une hausse de leurs performances dans le domaine de la cybersécurité, et 89 % qui disent en avoir tiré un bénéfice direct en termes de changement organisationnel.

Et des entreprises sur la bonne voie

Cependant, à la lecture du rapport, on apprend que tout n’est pas complètement rose. Si les entreprises conformes tirent bien plus de bénéfices du RGPD qu’elles ne l’escomptaient, seulement 28 % des entreprises interrogées ont atteint les objectifs de compliance, alors qu’elles étaient 78 % à penser y arriver pour juin 2018.

Les meilleurs élèves dans le domaine viennent des États-Unis, du Royaume-Uni et d’Allemagne, avec 33 % à 35 % d’entreprises en règle. La France ne se place pas si mal avec 28 % d’entreprises en règle, soit au niveau de la moyenne mondiale.

Les principales difficultés évoquées par les dirigeants d’entreprise ?

  • La mise à niveau du système informatique ralentit le processus de conformité, car l’existant n’a pas été pensé et conçu pour gérer la nouvelle réglementation.
  • La complexité du règlement et de son application a été sous-estimée au lancement du projet, d’où la différence importante entre le pourcentage d’entreprises qui pensaient pouvoir y arriver et celles ayant réellement rempli les objectifs.
  • Les budgets prévus peinent à supporter les coûts de mise en conformité au RGPD.

Malgré tout, si seulement un tiers des entreprises se dit conforme au RGPD, un tiers se déclare « presque conforme », et les efforts de tous les acteurs se poursuivent. Par ailleurs, la montée en puissance de certaines technologies, telles que le Cloud, le chiffrement des données ou l’automatisation des processus ont un impact positif sur la facilité des entreprises à se mettre en conformité. Aucune raison donc de ne pas se montrer optimiste.

Sources :
Championing Data Protection and Privacy – CapGemini
Plus d’un an après l’entrée en vigueur du RGPD, seul 28 % des entreprises déclarent être en conformité – Decideo

À propos du chiffre de la semaine

Le chiffre de la semaine, c’est un chiffre sélectionné pour vous chaque semaine par nos équipes. Issu de l’actualité, il porte sur des thèmes relevant de l’entreprise, tels que le financement, l’investissement, l’internationalisation, l’innovation, le développement durable, la transition numérique…

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil