Rachat de Moulin BTP par Razel-Bec : opération réussie

Après 59 ans d’existence, l’entreprise familiale Moulin BTP, présente sur le marché régional du BTP en Auvergne-Rhône-Alpes, a été rachetée en février 2019 par le groupe Razel-Bec. Le point sur les étapes de cette acquisition avec Paul Moulin, ancien PDG de Moulin BTP.

Le bon acheteur au bon moment. Créée par Fernand Moulin en 1961 à Bourgoin-Jallieu, la PME familiale Moulin BTP a fait le choix de la cession pour prospérer dans le temps. Après avoir successivement intégré les 4 fils du fondateur – Jean, Guy, Paul et Christian –, elle a rejoint récemment le groupe Razel-Bec afin de pallier ses difficultés financières. Cette opération significative pour le marché du BTP français permet de pérenniser l’activité de l’entreprise, qui trouve un nouveau souffle en s’adossant à une société solide financièrement.

Du changement sans bouleversement

Le fils du fondateur, Paul Moulin, admet que ce rachat a suscité beaucoup d’interrogations de la part de ses équipes. « Les 6 premiers mois ont été sources d’inquiétude et de préoccupation. L’ajustement des méthodes de travail dans les services transverses (gestion, finance, RH…) a été le point le plus délicat ». Après quelques échanges et les jours qui passent, les salariés ont compris que leur quotidien n’allait pas être chamboulé et qu’il n’y aurait que quelques ajustements. « Globalement, nous n’avons rien changé et tout s’est bien passé. Nous avons redimensionné le parc matériel, réorganisé les services transverses, engagé un contrôle strict de la gestion des chantiers. »

« Le champ des possibles s’est élargi »

Près de deux ans après l’opération, l’intégration n’est plus un sujet – « nous avons trouvé le mode d’emploi », assure-t-il. « L’entreprise a plutôt bien rebondi et se montre très résistante face à la crise. Cela n’a pas été facile mais nous avons atteint nos objectifs. Aujourd’hui, toutes les actions menées portent leurs fruits. »

Grâce à ce rachat, le leader régional du BTP est mieux armé pour faire face à l’année 2021. Les équipes travaillent efficacement, ce qui permet aux dirigeants de se concentrer sur le développement. « Nous continuons à nous inscrire dans une politique de performance et une dynamique positive de croissance, avec des embauches et des investissements maîtrisés à la clé. Ce rachat a élargi le champ des possibles. Nous avons désormais accès à plus d’opérations », affirme Paul Moulin. Pour le groupe Raser-Bec qui a acquis 95 % des activités de Moulin BTP en région Auvergne-Rhône-Alpes, ce rachat permet de poursuivre sa stratégie de renforcement du maillage territorial et conforte sa présence en Isère, avec deux agences de travaux publics situées à Bourgoin-Jallieu et à Brignoud.

Chiffres clés :

Création : 1961 
Effectif : 140 salariés 
60 à 70% de commande publique

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil