Restauration : diversifier son offre permet de rebondir face à la crise

Le VIP Paris Yacht Hôtel a su rebondir face à la crise économique de 2008 en diversifiant son offre. Cette ouverture lui a permis, douze ans plus tard, d’appréhender la crise du coronavirus et de se relever en minimisant les pertes.

Traverser les tempêtes. Le VIP Paris Yacht Hôtel propose une offre originale de restauration sur la Seine en la complétant d’une nuit d’hôtel. D’abord à destination des entreprises à travers des séminaires, la crise de 2008 a amené le restaurant à adapter son offre aux particuliers en s’orientant vers les couples et en organisant des mariages. Douze ans plus tard, cette diversification permet au yacht hôtel de se relever de la crise du coronavirus. « Grâce à ces trois modèles, s’il y en a un qui est à zéro les deux autres compensent », explique Hervé Debbah, dirigeant du VIP Paris Yacht Hôtel.

Retrouver son rythme de croisière

Au pied du Ministère de l’Economie et des Finances à Paris, face à la Cité de la Mode et du Design, le VIP Paris Yacht Hôtel flotte sur la vague de la relance. Rouvert depuis le 25 juin, le bateau retrouve sa clientèle. « On a un niveau de volumes de réservation qui commence à converger vers celui qu’on a habituellement », indique Hervé Debbah. Cette bonne reprise repose en grande partie sur le retour des particuliers pour des dîners et nuits romantiques. Ce business model représente en temps normal 50% du chiffre d’affaires (CA). « À terme, nous souhaitons qu’il atteigne jusqu’à 70% du CA ».

Pourtant, l’offre d’un court séjour à bord d’un bateau en plein cœur de la capitale se destinait à l’origine aux entreprises. « C’est la cible la plus rémunératrice, mais heureusement la crise de 2008 nous a fait prendre conscience qu’il ne fallait pas seulement cibler ce secteur ». Avant la pandémie, il représentait 30% du chiffre d’affaires. « Aujourd’hui, nous n’avons plus aucun événement d’entreprises. On estime à vue de nez qu’on ne retrouvera le volume d’avant la crise sanitaire qu’en 2022-2023 », souligne l’entrepreneur.

S’adapter pour ne pas rester à quai

Dans les chambres et sur le pont soleil, les salariés s’activent pour que tout soit prêt, en respectant les mesures barrières. Pour minimiser les pertes et attirer de nouveaux clients, le VIP Paris Yacht Hôtel n’a pas hésité à faire des gestes commerciaux en offrant le mini bar dans les chambres et en proposant un service d’apéritif sans le dîner, exclusivement sur le pont. Au-delà des ristournes, le yacht parisien, qui commençait à cibler des touristes internationaux, a dû revoir sa communication. « On avait investi pour apparaître sur les pages de l’office de tourisme de Paris. Hélas, c’est un investissement perdu. Aujourd’hui, on recentre notre communication sur une cible française ».

L’hôtel-restaurant a pu profiter du PGE et du plan Tourisme mis en place par l’Etat. « Les aides de l’Etat nous assurent une certaine garantie. Trois mois sans chiffre d’affaires, ce n’est pas facile à gérer tout seul ». Après avoir affronté la crise de 2008 et maintenant celle liée au Covid-19, Hervé Debbah est optimiste et réfléchit à proposer un modèle identique au Yacht Hôtel en naviguant vers d’autres horizons comme sur le Rhône par exemple.

Organisez votre séminaire ou événement d’entreprise sur le VIP Paris Yacht Hôtel lors du Off de Big : 

Bpifrance Inno Génération va faire vibrer le quartier de Bercy !

TOUS à Bpifrance Inno Génération 

  • Date : 1er octobre 2020
  • Lieu : Accor Arena  Paris
  • Adresse : 8 boulevard de Bercy 75012 Paris 

 Inscrivez-vous dès maintenant !  

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil