Seabin, une poubelle spécial ports de plaisance

Poralu Marine, concepteur et fabricant d’équipements pour les ports de plaisance, vient d’inventer un système permettant de capter les déchets dans les ports.

  • Etudes
  • Temps de lecture: 1 min

Résolument ancré dans la protection de l’environnement, Poralu Marine s’apprête à lancer la commercialisation du « Seabin », une poubelle destinée à être fixée sur les pontons des plaisanciers. « Le principe est celui du skimmer d’une piscine, la poubelle est immergée et c’est un filet placé en surface qui récolte les déchets, lesquels sont aspirés au fond de cette poubelle. Grâce à un séparateur, ce système permet aussi de nettoyer les hydrocarbures présents dans l’eau », décrit Laurent Gasiglia, P-dg de Poralu Marine.

Nettoyer les océans

seabin

Imaginée par Seabin Project et fabriqué par Poralu Marine, cet équipement sera commercialisé en fin d’année. « Nous avons un partenariat avec Seabin Project. Eux assurent la promotion et nous, le développement, la production et la commercialisation », explique le pdg du fabricant d’équipements, mais aussi concepteur et installateur de d’infrastructures de plaisance sur eau douce et eau de mer qui espère écouler « au moins 1 200 exemplaires par an en montant petit à petit en puissance d’ici la fin 2018 », soit un potentiel de chiffre d’affaires de 3,5 à 4 millions d’euros par an.
En attendant, les premiers prototypes mis au point en interne par le bureau d’étude sortent des ateliers et deux personnes vont être recrutées pour constituer un réseau de distribution à l’échelle mondiale. Basé à Port dans l’Ain, Poralu Marine réalise aujourd’hui 70 % de son activité (24 millions d’euros au 31 mars 2016) à l’international.