Le patron du premier hôtelier européen multiplie les initiatives pour étendre les activités d’AccorHotels. Parmi ses axes prioritaires figurent la croissance externe et le numérique. ll sera le 11 octobre à l'AccorHotels Arena pour la 4e édition de Bpifrance Inno Generation. Découvrez son parcours.

Sebastien Bazin

"Quand on a la chance d'être un grand patron, il faut savoir engager, fédérer, emmener avec soi des gens sur une ambition commune" expliquait Sébastien Bazin le 26 mai 2016 lors de 2e édition de Bpifrance Inno Generation. Depuis qu’il a pris les rênes d’AccorHotels en août 2013, Sébastien Bazin n’a pas perdu de temps pour fédérer les 250 000 hommes et femmes du groupe, présents dans plus de 100 pays à travers près de 25 marques. Son ambition : s'adapter, anticiper et inventer de nouvelles formes d’hospitalité pour inventer l’hôtellerie de demain.

De la finance à hôtellerie  

Agé de 56 ans, Sébastien Bazin est diplômé d’une maîtrise de gestion de la Sorbonne et a débuté sa carrière dans la finance en 1985 aux Etats-Unis.  Il rejoint la société d'investissement privée Colony Capital en 1997 pour installer et développer son antenne européenne. Durant ses 15 années chez Colony Capital, Sébastien Bazin a piloté et participé à de nombreux investissements dans le domaine de l’hôtellerie dont l’acquisition des chaînes d’hôtellerie de luxe Fairmont et Raffles, l’acquisition et la gestion de parcs d’actifs hôteliers auprès de La Générale des Eaux, du Club Méditerranée, la prise de participation dans le Groupe Lucien Barrière et l’investissement dans AccorHotels. Administrateur du Groupe depuis 2005, Sébastien Bazin devient Président directeur-général de AccorHotels en août 2013. 
Un an après, il a lancé un investissement de 225 millions d’euros dans le numérique pour refondre la stratégie numérique du groupe et améliorer les différents sites Internet, afin de diminuer l’influence des centrales de réservation sur le web. Par ailleurs, en fin stratège, l’homme d’affaires a mis un pied dans l’économie collaborative avec le rachat de la société OneFineStay, l’AirBnb britannique de luxe.

Un développement soutenu

Outre le numérique, Sébastien Bazin met l’accent sur la croissance externe et le luxe, alors que son groupe est historiquement plus présent dans les enseignes bon marché et moyen de gamme (F1, Ibis, Mercure, Novotel…). C’est dans cette optique que le groupe a acquis le canadien Fairmont et Raffles. Il poursuit le développement du groupe à un rythme soutenu notamment avec l'acquisition de VeryChic, celle d'Availpro, l'accord avec le groupe chinois Huazhu, ou encore le partenariat avec l’opérateur asiatique Banyan Tree Holding. Et il ne compte pas s'arrêter en si bon chemin !

 

Entrepreneurs de tout le pays, comme Sebastien Bazin, unissez-vous !

Le 11 octobre 2018, de 9h à minuit, soyez au rendez-vous de la 4e édition de Bpifrance Inno Generation. Inscrivez-vous-vite.
Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil


Une erreur est survenue sur la page.


Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil

Dans le #SocialExpress de la semaine on parle d'innovation sociale, de biotech 🇫🇷 et de déconnexion... 😊… https://t.co/sHuPqhUUY7

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.