Singulart : la marketplace qui secoue le marché de l'art contemporain

Bpifrance met en lumière les entreprises françaises qui inventent le monde d’après. Aujourd’hui, nous partons à la rencontre de Singulart, la startup qui accélère la digitalisation du marché de l'art contemporain.

Une galerie d’art 100% digitale. Singulart, la marketplace d'art contemporain créée en 2017, a vu ses ventes décoller en avril, un effet inattendu du confinement. « Pendant cette période, l'art a eu un effet sanitaire, il aidait les gens à tenir, à s'évader ou réfléchir », estime Véra Kempf, cofondatrice de la startup parisienne. Espace de vente mais aussi d'exposition, la plateforme est aujourd'hui utilisée par près de 6 500 artistes du monde entier.

Aujourd'hui, la peur d'entrer dans une galerie est un frein à l'acquisition

L'art contemporain peut être vu, parfois à tort, comme une affaire de collectionneurs experts. Choisir une œuvre n'est pas toujours simple.

Et demain ?
Partager cette carte
Demain, l'art contemporain accessible à tous grâce au digital

Renforcé par des services personnalisés, le digital démocratise l'accès à l'art contemporain.

Retour

Marketplace internationale, Singulart propose aussi un ensemble de services technologiques ou humains à destination du collectionneur. « Grâce à la data, nous pouvons cibler de mieux en mieux les goûts artistiques des visiteurs », explique Véra Kempf. La startup parisienne mise aussi sur le « dialogue ». Elle a recruté des collaborateurs polyglottes, car « acquérir une œuvre d'art est un achat émotionnel. Il est important que l'acheteur puisse parler dans sa langue maternelle ».

Aujourd'hui, peu d'artistes confirmés réussissent une carrière internationale

La difficulté à « se vendre » et l'isolement, couplés aux spécificités du marché de l'art, empêchent souvent des artistes confirmés de franchir ce cap.

Et demain ?
Partager cette carte
Demain, le digital au service de l'empowerment de l'artiste

Singulart a créé un accompagnement sur mesure pour permettre aux artistes de percer hors de leurs frontières tout en gardant le contrôle.

Retour

« Beaucoup de créateurs n'aiment pas se vendre, analyse Véra Kempf. Le digital peut combler ce manque. En parallèle, nous avons développé un niveau de relation humaine comparable à ce qu'ils trouveraient en galerie. Chaque artiste est suivi par un business developer qui l'aide à maîtriser l'outil, fixer ses prix ou négocier ». L'artiste est remis au centre du jeu. « L'empowerment de l'artiste » est l'une des ambitions de Singulart.

Aujourd'hui, la crise du Covid-19 offre un coup d'accélérateur inattendu à la vente d'art en ligne

Singulart a doublé son nombre de transactions en avril, en plein confinement, confirmant toute la pertinence de son business model.

Et demain ?
Partager cette carte
Demain, Singulart, leader digital international sur le premier marché de l'art ?

La start-up française, déjà leader en Europe, a pour ambition de bâtir une marque mondiale.

Retour

En mai, l'entreprise a bouclé un tour de table de 10 millions d'euros, notamment auprès du Fonds Ambition Amorçage Angels (F3A) du Programme d’investissements d’avenir (PIA) géré par Bpifrance. Dans les mois à venir, Singulart entend personnaliser encore plus l'expérience client et artiste tout en renforçant l'effet communauté. Bref, les idées ne manquent pas. « Il faut croire qu'être au contact de tant d'artistes stimule notre créativité », glisse Véra Kempf.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil