Sirail met son développement international… sur les rails

Sirail, le spécialiste du câblage ferroviaire, basé en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, a ouvert trois filiales à l’étranger. De quoi créer des emplois... en France.

Créée en 2007, à l’ombre de Bombardier, Sirail, une entreprise basée à Crespin, dans le Nord, spécialiste du câblage ferroviaire, et sous-traitant de rang 1 et 2 des grands constructeurs ferroviaires, a ouvert trois filiales à l’étranger.

rail
Une à Hennigsdorf, au nord de Berlin, l'un des grands pôles industriels du rail, avec une opération de croissance externe - l’acquisition de Confecta GmbH, devenu Sirail GmbH, en 2016. L'autre à Jaklovce, en Slovaquie (création d'un site de sous-traitance, Sirail s.r.o., en 2016) et une troisième à Tunis (prise de contrôle total d’un sous-traitant avec lequel la PME était déjà liée, Sicor, devenue Sirail Tunisie Sarl, en 2015). Pour se développer à l'international, l'entreprise, dirigée depuis décembre dernier par lOlivier Piganeau, a réuni un total de 7 millions d'euros de capitaux. Elle a ainsi bénéficié en janvier dernier d'un investissement de 3,2 millions d'euros de la part du fonds Croissance Rail de Bpifrance. Mais cette injection de fonds n'est pas son seul atout dans la course à l'international.

La PME estime même que deux emplois en Tunisie en créent un autre en France, et celui-ci n'est pas délocalisable...

La PME mise avant tout sur l'innovation dans ses activités de conception et de méthodes pour l’assemblage de câblages ainsi que dans ses prestations de câblage des voitures ferroviaires (première monte, opérations de maintenance et rénovation sur site client...). Les trains sont de plus en plus connectés. Et le câble – il en faut déjà l'équivalent de 60 kilomètres pour les branchements dans une rame de tête – est la clé de la réussite. Des câbles qui coûtent cher. D'où la stratégie internationale, avec des filiales en Slovaquie et en Tunisie, où le prix de la main d'oeuvre est moins élevé qu'en France. Ce qui ne veut pas dire qu'il s'agit d'une délocalisation. Au contraire. Ainsi, les câbles fabriqués à Tunis sont testés à Crespin. Par des ouvriers hautement qualifiés. La PME estime même que deux emplois en Tunisie en créent un autre en France, et celui-ci n'est pas délocalisable... D'autant que les plafonds de rames, équipés de câbles, sont assemblés en France. Il serait, toujours selon la PME, impossible de transporter un plafond câblé (qui mesure pas moins de 16 mètres) par conteneur...

Coopération stratégique

Fournisseur stratégique de Bombardier, avec qui la PME a signé « la Charte Bombardier de Coopération Stratégique » en 2015, Sirail, qui emploie 450 personnes, dont 300 à Laval et Crespin, avait affiché un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros à ses débuts. Aujourd'hui, il est de 33 millions d'euros... En rationalisant le montage comme le fait Sirail, la PME contribue à diminuer le coût des transports par trains. De quoi permettre à plus de régions de s'équiper, et à Sirail de mener à bien ses ambitions de croissance et de conquête des marchés européens.

Sirail fait partie de la première promotion d'Accélérateur PME 

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil