Thérapie génique : 3 millions d’euros pour AAVLife

Bpifrance investit, via le Fonds Biothérapies innovantes et Maladies rares, 3 millions d’euros dans la société de thérapie génique AAVLife. Une opération va lui permettre de faire progresser la thérapie génique pour le traitement des cardiomyopathies liées à l’ataxie de Friedreich.

  • Bang
  • Temps de lecture: 1 min

Qu’est-ce que l’ataxie de Friedreich ?

L'ataxie de Friedreich est causée par une mutation génétique qui provoque des symptômes neurologiques et cardiaques progressifs se manifestant en général pendant la petite enfance ou l'adolescence. La dégradation progressive de la fonction cardiaque est la cause principale de décès liés à cette maladie. Il n’existe à ce jour aucun traitement.

« Le potentiel de la thérapie génique pour améliorer la vie des patients atteints par l’ataxie de Friedreich a clairement été démontré dans les études précliniques », a déclaré Chahra Louafi, responsable du Fonds Biothérapies innovantes et Maladies rares. « AAVLife a réuni une équipe expérimentée et est déterminée à passer rapidement et efficacement du stade de la recherche en laboratoire à celui de l’application clinique. »

« Bpifrance partage notre engagement visant à accélérer le transfert de technologies prometteuses en de nouvelles thérapies permettant de traiter des patients atteints de maladies rares », a ajouté Amber Salzman, Ph.D., cofondatrice et directrice générale d'AAVLife. « Nous sommes heureux de recevoir ce soutien à notre développement visant à débuter rapidement des études cliniques dans une maladie rare pour laquelle les options thérapeutiques actuelles sont très limitées. »