Tracktl : comment une application musicale pour l’événementiel vit l’arrêt du secteur

Louis Aubert, co-fondateur de l’application musicale Tracktl, nous raconte comment la startup a su étoffer son offre pour faire face à l’arrêt des événements et à la fermeture des restaurants.

Le confinement aurait pu être un brutal coup d’arrêt pour Tracktl. L’entreprise, qui propose des services de musique B2B pour  « tous les moments d’écoute collective » à destination de l’événementiel ou des points de ventes (restaurants, hôtels, magasins…), a vu son activité s’arrêter net en mars. Mais depuis, Tracktl s’est diversifiée pour faire face à la crise et rebondir.

La solution de Tracktl : pivoter pour surmonter la crise

La capacité d’adaptation de l’entreprise a été salutaire pour surmonter cette période particulière. Louis Aubert, cofondateur de ce « Spotify pour les professionnels », décide rapidement de mettre ses équipes en chômage partiel à 80 % suite au confinement. Le reste du temps est consacré au développement de deux nouvelles offres : une webradio déployable en 24 heures et des animations digitales en ligne.

Pourtant, au début de la crise, il confie avoir été inquiet pour son business. « L’événementiel a été le premier touché par la crise. Dès début mars on a vu que ça allait être compliqué, ça nous a fortement impactés. Notre deuxième marché, celui des restaurants, s’est aussi retrouvé à l’arrêt. Comme nos clients n’ont pas pu utiliser l’application, on a reporté toutes leurs mensualités », explique Louis Aubert.

En se diversifiant, l’entreprise a pu s’assurer une stabilité financière. « La webradio et les animations digitales ont été des réponses à la crise », ajoute-t-il. « Désormais, on propose aux entreprises d’avoir une webradio collaborative. Les collaborateurs peuvent choisir les musiques sur la webradio. On agrémente aussi la webradio de podcasts. Le contenu, comme des interviews métiers ou des comptes rendus de réunion, est produit en collaboration avec la communication interne. C’est une alternative intéressante à toutes les newsletters qu’on peut recevoir », détaille le dirigeant.

 S’orienter vers le digital en gardant son identité

Directement depuis leur bureau, les collaborateurs peuvent écouter la radio et personnaliser la programmation musicale en ajoutant les titres qu’ils souhaitent écouter. Les podcasts, directement intégrés à la programmation de la radio, sont ré-écoutables à tout moment. Tracktl conçoit désormais deux types de podcasts : des podcasts partenaires et des podcasts pour les entreprises. « On a déjà signé plusieurs gros clients », ajoute-t-il.

Pour les événements en ligne, la startup offre différents types d’animations digitales : Tracktl propose à ses clients de réserver un DJ ou un groupe de musique pour une performance en direct ou encore d’organiser un blindtest avec un animateur. La playlist collaborative, à la base de l’offre de Tracktl, est toujours d’actualité. Les animations sont adaptables aux plateformes les plus utilisées en entreprise, comme Zoom, Teams ou l’intranet du client.

Malgré ce succès, Louis Aubert espère le retour des événements physiques. « Est-ce que les entreprises vont recréer leurs propres événements ? On se prépare à tous les scénarios. On a quand même des inquiétudes, mais la force des startups est de pouvoir s’adapter rapidement », conclut l’entrepreneur.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil