Tradelab bénéficie du Pass French Tech

Tradelab a été fondé en 2011, c'est le spécialiste indépendant du Real Time Bidding (RTB), qui accompagne les annonceurs pour que leurs campagnes display gagnent en performance, en puissance et en intelligence.

Nous avons posé 3 questions à Charles Gros, co-fondateur de Tradelab :

Quelle est l'activité de Tradelab ?

Tradelab est une plateforme technologique indépendante, couplant achat média programmatique et ciblage d’audience, spécialisée dans les campagnes publicitaires display, mobile et vidéo en Real Time Bidding. Fondée à Paris, Tradelab possède aujourd’hui des bureaux à Milan, Istanbul et Singapour. En quelques chiffres, Tradelab ce sont 58 experts, 130 annonceurs actifs en France et une position de 1er acheteur RTB FR et Top 4 Europe (source : AppNexus, jan 15).

Quel est votre projet de développement pour 2015 et les trois ans à venir ?

Notre objectif prioritaire est de consolider notre place de numéro 1 des indépendants en France en prenant des parts de marché de plus en plus significatives grâce à nos produits innovants et différenciant. Nous allons donc continuer à embaucher des profils techniques et R&D afin de booster nos algorithmes et nos capacités d’analyse de l’information essentielle dans nos métiers. Nous sommes une société de technologies en ultra croissance donc l’un de nos premiers objectifs est naturellement de consolider et améliorer quotidiennement nos produits. Nous avons également un objectif de croissance à l’international. Nous venons d’ouvrir l’Italie et la Turquie, l’objectif est donc maintenant d’ouvrir d’autres pays plus rapidement. C’est essentiel dans notre stratégie de développement. Enfin et au-delà de tous ces aspects stratégiques, la priorité principale est de satisfaire nos clients, de leur proposer toujours et encore des services de plus en plus innovants, différenciant et performants afin de les fidéliser bien sûr mais également de leur prouver que nos technologies et nos produits permettent de préparer le futur de la publicité. 

Que retirez-vous du dispositif "Pass French Tech" ?

C’est une très belle initiative de la part du service public. Les PME françaises ont besoin d’aide au quotidien pour qu’elles deviennent de grandes sociétés internationales à l’instar de ce que peut faire l’Allemagne déjà depuis de longues années. Cela nous permet d’avoir des relations privilégiées avec les différents partenaires. C’est donc pour nous un moyen d’aller plus vite dans le financement, la stratégie, et l’organisation. C’est aussi un bon moyen de préparer sa stratégie d’expansion à l'international.

Tradelab, la pub en toute pertinence