Transition énergétique : les enjeux des véhicules électriques

Chaque semaine, Bpifrance sélectionne pour vous un chiffre qui (a) fait l’actualité.
A la veille de la semaine européenne de l’énergie durable (du 17 au 21 juin), notre chiffre s’intéresse au défi industriel et technologique que représente la voiture électrique.

D’après AlixPartners, le développement des véhicules électriques a canalisé 25 Md$ d’investissement ces huit dernières années, un chiffre qui devrait être multiplié par 10 sur les huit années à venir. Les principaux moteurs de ce développement sont les besoins grandissant de réduire les émissions de CO2 des flottes automobiles, et le respect de la réglementation établie à cet effet. Le marché de la voiture individuelle est en bonne voie de transition énergétique vers un mix énergie électrique-thermique ou le tout-électrique, tandis que le segment des véhicules professionnels peine un peu plus.

Industrie automobile : un plan de route à tenir…

Le « Plan climat » tel qu’il a été défini par le gouvernement en 2017 prévoit l’arrêt de la commercialisation des véhicules thermiques d’ici 2040, un objectif ambitieux. Les constructeurs automobiles vont par conséquent devoir diminuer les émissions de gaz à effet de serre de leurs véhicules de 20 % d’ici fin 2020, alors qu’il leur a précédemment fallu 10 ans pour les réduire de 25 % (Euler Hermes). Cet effort devra perdurer dans les prochaines années, puisqu’un objectif de - 37,5 % est d’ores et déjà affiché pour 2030. 

Bien que ces ambitions soient élevées, les comportements vont dans le bon sens : d’après l’Agence Internationale de l’Energie (AIE), les ventes de véhicules électriques dans le monde ont augmenté de 64 % en 2018, soit 2 millions de ventes, ce qui amène le nombre total de véhicules électriques en service à 5,1 millions.

Le produit à motorisation électrique le plus populaire reste la voiture individuelle : 2,3 millions en Chine,1,2 million aux États-Unis et 1,1 million au sein de l’Union européenne. Les véhicules utilitaires légers connaissent une croissance plus lente, tandis que les camions stagnent encore.

… et des technologies pour y parvenir

En termes de technologies, un rapport de l’OPECST (Office Parlementaire d’Évaluation des Choix Scientifiques et Technologiques) souligne deux voies de développement crédibles :

  • Stockage de l’hydrogène : les coûts de stockage sous haute pression de l’hydrogène et de fabrication de pile à combustible chutent rapidement du fait des avancées technologiques (stockage haute pression, cryogénique liquide ou par absorption) et des investissements récents, ce qui permettrait le développement de véhicules à hydrogène.
  • Batteries au lithium : une multiplication par deux des capacités de stockage (de 150 à 300 Wh/kg en 20 ans) et une division par presque 5 de leur prix (de 230 à 50 €/kWh sur la même période) confortent le développement des véhicules électriques dans cette direction. Ce scénario s’appuie en particulier sur la capacité de recyclage de ce type de batterie, qui devrait de son côté être multipliée par 20 au cours des 30 prochaines années, amenant une chute des prix non négligeable.

Une autre technologie cruciale pour le développement de la motorisation électrique porte le nom de V2G, Vehicule-to-Grid. Il s’agit de la réciproque au modèle classique Grid-to-vehicule, où le réseau (le grid) recharge le véhicule via une borne. Dans un modèle intégrant la technologie V2G, les véhicules en stationnement servent de point de stockage d’énergie, dans lesquels le réseau peut puiser pour compenser un éventuel pic de consommation.

Selon T&E, cette technologie n’aurait pas besoin d’être appliquée à l’ensemble des flottes, et un taux d’équipement de 15 % en France permettrait de produire un surplus financier de 1,2 Md$ d’ici 2040. Un chiffre optimiste qui contrebalance largement les coûts de la transition énergétique, à la veille de la semaine européenne de l’énergie durable.

Sources : Battery on Wheels – Transport et Environnement
Arrêt de la commercialisation des véhicules thermiques en 2040 - OPECST
Le boom des voitures électriques va multiplier les fusions entre constructeurs - Capital
La voiture électrique : un défi technologique et industriel – Monde de l’Energie
Le système électrique français est capable d’accueillir 15 millions de voitures électriques – Monde de l’Energie

A propos du chiffre de la semaine

Le chiffre de la semaine, c’est un chiffre sélectionné pour vous chaque semaine par nos équipes. Issu de l’actualité, il porte sur des thèmes relevant de l’entreprise, tels que le financement, l’investissement, l’internationalisation, l’innovation, le développement durable, la transition numérique…

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

🎶 Suivez le rythme de... @sylvaintillon, CEO d'@house_container, le fabricant de maisons et de bâtiments en contain… https://t.co/me4HhCAXuv