Une infographie pour comprendre la blockchain

Qu'est-ce que la blockchain ? D’où vient cette technologie ? Comment fonctionne-t-elle ? Quels sont ses usages ? Réponses dans notre infographie interactive. 

1- La blockchain : un livre de comptes public

La blockchain, ou chaîne de blocs, est un registre numérique public, un livre de comptes, consultable par toutes les parties prenantes, contenant toutes les transactions réalisées par ses usagers depuis sa création. Toutes les transactions réalisées par ses membres sont contenues dans des blocs numériques horodatés, infalsifiables, reliés les uns aux autres, chacun représentant un maillon de la chaîne d’information.

2- Une origine inconnue

La technologie blockchain a été créée en 2009, par une personne ou un groupe de personnes s’étant fait connaître sous le nom Satoshi Nakamoto, mais dont la véritable identité reste inconnue. Elle a été conçue pour permettre la circulation de la monnaie virtuelle bitcoin mais connaît depuis un grand nombre d’autres applications.

3- Des informations vérifiées et validées

Avant d’être intégrée dans la chaîne d’information, chaque transaction doit être validée par un « mineur ». Il en certifie la validité après avoir remonté l’historique de la personne ayant réalisé l’opération, s’assurant de la véracité des informations diffusées.

4- Des blockchains publiques ou privées

Les blockchains peuvent être publiques ou privées. Les premières sont ouvertes à toute personne désireuse de s’y inscrire. Elles sont utilisées essentiellement pour les opérations d’achat ou de vente de monnaie virtuelle. Les secondes, accessibles uniquement à un nombre limité d’acteurs, trouvent leur application dans des cas d’usage plus précis. Seules les personnes autorisées peuvent y avoir accès.

5- Un système ultra-sécurisé

Les blockchains sont réputées infalsifiables et incorruptibles en raison de l’existence de plusieurs niveaux de sécurité. Chaque utilisateur dispose d’un mot de passe et d’un code personnel. Par ailleurs, la blockchain étant dupliquée en autant d’exemplaires qu’il y a de mineurs, il faudrait corrompre plus de la moitié des duplicatas pour modifier le contenu d’un bloc.

6- De nombreux cas d’usage

Développée initialement pour sécuriser les échanges de monnaie virtuelle, la technologie blockchain est aujourd’hui applicable dans de nombreux domaines. On parle de cas d’usage. De nombreux secteurs d’activité sont déjà concernés : l’énergie, la santé, la gestion des cadastres, le vote numérique, le covoiturage, l’agroalimentaire, la joaillerie, les produits de luxe, l’assurance, la banque… Parmi les principales fonctionnalités, les « smart contracts » qui permettent d’automatiser l’application de certains contrats.

7- Le rôle des tiers de confiance remis en cause

Banquiers, notaires, assureurs, commissaires aux comptes, huissiers… l’activité de nombreux professionnels, les tiers de confiance, est menacée par une technologie qui permet un traitement de pair à pair de tous types de transactions. Certains y voient l’opportunité pour ces derniers d’automatiser les opérations les plus répétitives de leur travail, pour se concentrer davantage sur le suivi, le conseil ou la relation client, à plus forte valeur ajoutée.

8- Des avantages compétitifs pour les entreprises

Désintermédiation, transparence, traçabilité, sécurité figurent au premier rang des avantages de la blockchain pour les entreprises. Mais l’usage de cette technologie est aussi une source d’avantages compétitifs supplémentaires face à des concurrents qui ne saisiraient pas de cette opportunité, dans le cas des applications liées à la traçabilité par exemple.

9- La blockchain pour répondre à des besoins spécifiques de l’entreprise

Comprendre la technologie, identifier les besoins et problématiques auxquels elle peut répondre, sont des préalables indispensables pour les dirigeants souhaitant intégrer une blockchain dans le fonctionnement de leur entreprise. Cela passe par l’identification d’un cas d’usage et par son expérimentation avant d’entrer dans une phase de production.

10- Un écosystème en éclosion

L’écosystème permettant le développement de la technologie blockchain en France est en train d’éclore. De nombreuses startups sont déjà positionnées, des consortiums se mettent en place notamment dans le secteur de la banque et de l’assurance pour réfléchir à des applications adaptées à leur secteur d’activité. Mais la mise en cause de modèles économiques et du rôle de professions réglementées, appelle à des modifications réglementaires. Les législateurs se sont emparés de la question.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil


Une erreur est survenue sur la page.


Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil

Alerte coups de ♥ Comme chaque mois, @EuroQuity_fr invite les sociétés les plus innovantes en recherche de fonds à… https://t.co/T0DryLZOIW