Le numérique déroutant acte II : vers l’uberisation des GAFA

La première étape de la révolution numérique a vu la digitalisation et la « plateformisation » de l’économie avec l’émergence de géants numériques qui « uberisent » de nombreux secteurs de l’économie.
Découvrez la dernière étude de Bpifrance Le Lab, intitulée «Le numérique déroutant acte II, vers l'Ubérisation des GAFA», qui montre comment la combinaison des technologies de la blockchain et de l’intelligence artificielle va bousculer certains modèles économiques établis.
Pour toutes les entreprises qui auraient perdu la première manche de « l’ubérisation » de l’économie, de nombreuses possibilités pour prendre leur revanche s’ouvrent…

Cette étude a pour objectif de lever les incompréhensions et les craintes des dirigeants de PME-ETI face à ces technologies en apparence complexes mais qui pourraient devenir à court terme des relais de croissance durable et des outils de différenciation à portée de main.

Les principaux points à retenir de cette étude :

1 - La révolution numérique n'est pas terminée 

Nous n’en sommes qu’à une étape intermédiaire, celle de l’ubérisation de l’économie. En quelques années, des géants numériques sont apparus sous la forme de plateformes Internet pour disrupter des acteurs économiques traditionnels, dans de très nombreux secteurs de l’économie. C’est par exemple le cas d’Uber avec le transport urbain par taxi, qui a donné son nom à ce phénomène. Mais la roue de la transformation numérique continue de tourner.

2 - Combinaison IA et Blockchain, le nouvel eldorado des entreprises ?

La prochaine étape de la révolution numérique repose sur une combinaison, voire une potentialisation (au sens médical) de 2 technologies numériques en plein essor : la blockchain et l’intelligence artificielle (IA). Prises isolément, ces technologies laissent espérer chacune de leur côté, l’apparition de nouveaux modèles économiques très prometteurs. Mises ensemble,  leur association permettra d’effectuer, en parfaite sécurité, des échanges de données et de valeurs (paiements, titres, etc.) avec n’importe quelle contrepartie ou client dans le monde, sans besoin d’acteur intermédiaire pour certifier la transaction et assurer le paiement. De l’achat de séjours touristiques à la gestion logistique dans l’industrie ou la grande distribution, en passant évidemment par le commerce en ligne ou le transport de voyageur, c’est au tour d’Uber de se faire ubériser.

3 - L'Ubérisation des GAFA, c'est maintenant !

[Lire la suite et télécharger l’étude sur Bpifrance-lelab.fr]

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil


Une erreur est survenue sur la page.


Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil

#MoiAussiJeSuisBA : Comme @dfayolle, osez le pas et devenez Business Angel en suivant les conseils des plus expérim… https://t.co/nLiF9iHuS9